Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

Suites de l’essai atomique nord-coréen

La puissance relativement faible de l’essai atomique nord-coréen du 9 octobre (inférieur à 1 kilotonne de TNT) continue à intriguer les experts. Il est possible que le processus de fission n’ait pas donné toute la puissance attendue, ou que les nord-coréens ait voulu économiser un peu trop leur stock de matériaux fissiles. Cette impression n’enlève rien à la signification politico-stratégique de l’essai, ni à ses conséquences internationales.
Au Conseil de sécurité de l’ONU, l’ambassadeur chinois WANG guangya a accepté l’idée de sanctions “punitives”, tout en écartant radicalement toute réaction militaire et en restant réticent sur le “chapitre 7” (rendant obligatoire l’application des sanctions décidées par le Conseil de Sécurité). Les négociations continuent.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

20e sommet Chine – Europe à Pékin. La marginalisation de l’Union

En Europe de l’Est et à Berlin, Li Keqiang manœuvre pour désamorcer la crainte du « péril jaune »

Le G7 au Québec et l’OCS à Qingdao, les deux pôles rivaux du monde

Sous la « tempête Trump », les illusions chinoises de la Chancelière

La crise iranienne, une aubaine pour la Chine ? Et l’Europe ?