Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

Tension sino-américaine à propos du Darfour

La Chine vient d’être deux fois accusée pour son attitude favorable à Khartoum dans le drame du Darfour. Un rapport d’Amnesty International publié le 8 mai, reproche en effet au gouvernement soudanais de continuer à introduire des armes au Darfour en dépit de l’embargo décrété par l’ONU depuis 2005. Dans la foulée, Amnesty affirme que la Chine et la Russie... « permettent des flux continus d’armes... qui sont détournés vers le conflit au Darfour et utilisés là et au-delà de la frontière du Tchad ».
« Accusations sans fondement » répondent naturellement Moscou, Pékin et Khartoum. Encore que la Chine dit surtout avoir eu « une attitude stricte et responsable dans le domaine des exportations d’armes » et que... « la Chine ne vend des armes qu’aux pays souverains, pas à des entités non étatiques ou à des individus ». Ce qui semble dévier le coup plutôt que démentir franchement.
Sur ces entrefaites, plus de cent membres du Congrès américains ont signé une lettre adressée au président chinois l’avertissant d’un « désastre » pour les Jeux Olympiques de Pékin-2008 si la Chine ne fait pas plus d’efforts pour stopper la violence (au Darfour). Là, il semble plutôt que c’est frapper où ça fait mal.
Mais pour le moment Pékin cherche à dédramatiser ces querelles au maximum et promet d’envoyer sous peu au Soudan une unité du génie de 275 sapeurs dans le cadre de l’ONU.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

20e sommet Chine – Europe à Pékin. La marginalisation de l’Union

En Europe de l’Est et à Berlin, Li Keqiang manœuvre pour désamorcer la crainte du « péril jaune »

Le G7 au Québec et l’OCS à Qingdao, les deux pôles rivaux du monde

Sous la « tempête Trump », les illusions chinoises de la Chancelière

La crise iranienne, une aubaine pour la Chine ? Et l’Europe ?