Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

Toxicomanes en fiches. Les fichiers informatisés de dimension nationale ne font pas peur

La Commission nationale de contrôle des narcotiques (NNCC) a officialisé le 11 avril l’usage d’une base de données nationale de la drogue. C’est le ministère de la Sécurité publique qui a lancé ce système de surveillance en août 2006, afin de déterminer le nombre des consommateurs en Chine, de vérifier leur identité et de contrôler leur situation du moment.
A la fin du mois de mars, la base comptait 785.900 dossiers de toxicomanes, pouvant servir à réprimer des réseaux. Les chiffres de la police indiquaient auparavant que le nombre des consommateurs de drogues avait augmenté de 35 % entre l’an 2000 et le début de 2005, atteignant alors 1,16 million.
Selon le ministère de la SP, le chiffre a été ramené à 720.000 en août 2006 par suite de « mesures de réhabilitation obligatoire » et de vérifications plus strictes des produits chimiques et narcotiques.
La plus grande base de données individuelles du monde, également chinoise, est celle du Centre national d’information d’identité des citoyens (NCIIC) à Pékin, qui couvre toute la population chinoise, plus de 1,3 milliard d’individus et est en partie à la disposition du public.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• Vos commentaires

Par Lao Kang Le 16/04/2007 à 03h30

> Toxicomanes en fiches. Les fichiers informatisés de dimension nationale ne font pas peur.

1,3 milliard si ca couvre toute la population chinoise...

petite coquille ;0)

Par Questionchine Le 16/04/2007 à 07h41

> Toxicomanes en fiches. Les fichiers informatisés de dimension nationale ne font pas peur.

Coquille corrigée :)

• À lire dans la même rubrique

Faces cachées et risques de la mise au pas des groupes numériques

Le foisonnement affairiste d’Internet, la prévalence du Parti et l’exigence de loyauté

A Hong Kong, Pékin réforme la loi électorale, durcit la gouvernance et élimine la mouvance démocrate

Au Zhejiang, la pensée marxiste de Xi Jinping tente la mise aux normes du marché à l’aune des « caractéristiques socialistes »

A Hong-Kong, la mémoire de Tiananmen met à l’épreuve la patience du parti