Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Un contact à Santiago du Chili donne à réfléchir

A Santiago, le principal délégué de Taiwan, LEE Yuan-Tseh, a approché le président HU Jintao pour le saluer, comme il l’avait déjà fait lors d’autres sommets annuels de l’APEC. Cette fois-ci HU s’est montré très détendu et ouvert à une brève conversation. Le fait a été remarqué par la presse asiatique et M. LEE en a été très content, soulignant qu’il partageait “un certain degré de confiance et de bonne volonté” avec le leader chinois.
Vraisemblablement, il ne s’est pas dit grand chose d’important en cette occasion, mais l’attitude de HU Jintao n’était pas due à l’euphorie d’un banquet. Lors d’une récente conférence nationale sur Taiwan, HU aurait donné aux cadres concernés une nouvelle directive générale : “faire effort pour des pourparlers, être prêts à combattre et savoir patienter”. Il avait déjà dit, en prenant la présidence de la CMC en septembre, que l’épreuve la plus difficile pour la direction chinoise serait d’arriver à résoudre la question de Taiwan sans conséquences désatreuses.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

« L’incident du Vendémiaire », une fébrilité chinoise

Le « Taïwan Relations Act » et les illusions du statu-quo

Les défis de l’obsession réunificatrice

Tsai Ing-wen à la peine. Sous la vigilance de Pékin, le paysage démocratique de l’Île évolue

Taiwan à la recherche d’un nouveau soft-power