Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

Un méfait de centralisation excessive

Les Chinois ont, on le sait, trois semaines de vacances « légales », pour la fête du printemps en février, pour la fête du travail le 1er mai et pour la fête nationale le 1er octobre.
Datant déjà de huit ans, l’organisation de ces trois « semaines d’or » pour toute la population en même temps était une mesure sociale égalitaire. Le gouvernement central voulait du même coup accroître la consommation intérieure et doper l’emploi en ville.
Chaque année un peu plus toutefois, cette mesure sans doute trop centralisée révèle de nombreux d’inconvénients et attire beaucoup de critiques des intéressés. Les services publics sont fermés ou paralysés pendant sept jours. Les sites touristiques sont envahis. Les gares et les aéroports sont bondés. Les accidents de trafic sont nombreux. Le tourisme, la santé publique et la protection de l’environnement sont désorganisés. Les prix montent exagérément et la consommation s’enlise.
D’autres pays, des pays développés, connaissent aussi la concentration des vacances de citadins sur de courtes périodes. Mais les gouvernements ne sont pas obligés de favoriser outre mesure un phénomène qui est, malgré tout, d’origine politique.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le 4 mai, genèse du nationalisme chinois

Retour de flammes académique. Mise aux normes universitaire et contradictions marxistes

La longue portée des armes chinoises

L’obsession normative exportée hors de Chine

40e anniversaire des réformes. Crispation politique et incertitudes