Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Un nouveau venu dans les prochaines joutes électorales : « l’Ecole démocratique taiwanaise »

Conséquence des procédés discutables qui ont abouti à la réélection de CHEN Shui-Bian à la présidence de Taiwan, son parti, le Democratic Progressive Party (DPP) est aujourd’hui affaibli par une scission. Fondé par d’anciens présidents du DPP comme HSU Hsin-Liang et SHIH Ming-Teh, la « Taiwan Democratic School » (TDS) reproche à CHEN Shui-Bian ses provocations aventureuses et ses attitudes « dictatoriales ».
Les prochaines élections législatives et une réforme constitutionnelle sont en vue à Taiwan. Près de 2,5 millions d’électeurs du « Camp bleu » conservateur et 700.000 du « Camp vert » autonomiste, qui se sont abstenus lors de l’élection présidentielle en mars dernier, seront peut-être tentés de soutenir la TDS. Si elle réussit, la nouvelle formation peut affaiblir les deux camps principaux.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Résurgence épidémique. La fin de l’exemplarité taïwanaise ?

Taïwan enjeu stratégique de la rivalité sino-américaine et défi politique pour Pékin

Un tunnel sous-marin dans le Détroit. Faut-il s’en inquiéter ?

Les illusions d’un apaisement dans le Détroit

Les nouvelles eaux mal balisées de la question de Taïwan