Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

XVIIe Congrès : séminaire au sommet et discours de HU Jintao

Le 25 juin, le président HU Jintao s’est adressé directement aux cadres dirigeants des ministères et aux responsables des provinces, dans un important discours prononcé à l’Ecole centrale du parti à Pékin. La réunion de ce séminaire de dirigeants se situait dans la perspective du prochain XVIIe Congrès du PCC et la séance de ce lundi était présidée par le vice-président ZENG Qinghong qui est aussi président de l’Ecole. Les huit membres du Comité permanent du Bureau Politique étaient présents.

On ne sait bien sûr pas ce qui s’est dit en séance et encore moins dans les couloirs. Le compte-rendu du Quotidien du Peuple (26/06) met l’accent sur toutes les lignes principales de la politique poursuivie en 2006-2007, qui excluent une idéologie rigide autant que le profit à court terme. Il faut une « analyse scientifique » des opportunités et des défis de la globalisation.

Le concept « scientifique » (c’est-à-dire non idéologique) du développement doit être appliqué à l’industrialisation, à l’urbanisation, au marché et à l’international. Ce concept doit viser un développement humain, complet, coordonné et durable. Ne pas oublier non plus, dit HU, de combiner la réforme-ouverture avec un développement socialiste de caractéristique chinoise.

En économie, Hu Jintao souligne l’aménagement d’une société économe en énergie et protégeant l’environnement. Et il faut améliorer les fondements d’une économie centrée sur la propriété publique, tout en encourageant fermement les « formes non-publiques ». Le gouvernement doit se consacrer à ce qui concerne immédiatement le public : l’enseignement, l’emploi, les assurances sociales et la santé.

Le président aurait à peine évoqué une réforme politique en disant : « développer la démocratie socialiste est notre but à long terme ». Le gouvernement devrait élargir les canaux de participation des gens ordinaires, enrichir les formes de participation et promouvoir des mécanismes de décision scientifiques et démocratiques. Autrement dit : circulez, ça ira mieux dans l’avenir lointain.

Le discours officiel se termine en exhortant les hauts dirigeants à rejeter le formalisme, le bureaucratisme et l’extravagance, et par dessus tout la corruption. On mesurera peut-être mieux avec le temps l’impact de ce séminaire de hauts dirigeants et de l’intervention du n°1 chinois.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Faces cachées et risques de la mise au pas des groupes numériques

Le foisonnement affairiste d’Internet, la prévalence du Parti et l’exigence de loyauté

A Hong Kong, Pékin réforme la loi électorale, durcit la gouvernance et élimine la mouvance démocrate

Au Zhejiang, la pensée marxiste de Xi Jinping tente la mise aux normes du marché à l’aune des « caractéristiques socialistes »

A Hong-Kong, la mémoire de Tiananmen met à l’épreuve la patience du parti