Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

ZHAO Yan, une affaire parmi d’autres

Le verdict dans l’affaire ZHAO Yan, pigiste pour plusieurs publications chinoises avant de rejoindre en avril 2004 le bureau du New York Times à Pékin, était très attendu. ZHAO était emprisonné depuis septembre 2004, accusé d’avoir transmis des “secrets d’Etat” au grand quotidien américain et, accessoirement, d’avoir travaillé auparavant pour un journal chinois dans des conditions discutables.
La Cour populaire intermédiaire n°2 de Pékin a finalement rejeté le premier chef d’accusation, estimant “insuffisantes” les preuves fournies par les services chinois. La notion de secret d’Etat est très élastique en Chine, mais ce rejet apparait comme une première.
ZHAO est néanmoins condamné à trois années de prison pour l’inculpation accessoire. Toute l’affaire sent la fabrication, mais elle a perdu sa dimension sino-américaine. ZHAO Yan devrait être libéré en septembre 2007 au plus tard et pourrait l’être avant.
Ce n’est qu’un échantillon parmi d’autres de la campagne de répression contre les journalistes ou les avocats trop indépendants et contre les militants des droits de l’homme.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Retour de flammes académique. Mise aux normes universitaire et contradictions marxistes

La longue portée des armes chinoises

L’obsession normative exportée hors de Chine

40e anniversaire des réformes. Crispation politique et incertitudes

La roche tarpéienne de Fan Bing Bing