Your browser does not support JavaScript!

QuestionChine.net

Actualité

Savoirs

›› Chronique : derniers articles publiés.

A Hong Kong, la Chine fait face aux contradictions du schéma « Un pays deux systèmes »

[10 septembre 2016] • Jean-Paul Yacine

Les 5 jeunes de la mouvance indépendantiste élus au LEGCO le 5 septembre. De gauche à droite Yao Wai-ching (25 ans), Nathan law (23 ans), Eddie Chu (Chu Hoi-dick) (39 ans), Cheng Chung-tai (32 ans), Sixtus Basio Leung (30 ans).
*
A Hong-Kong, le politburo chinois est peut-être en train de prendre la mesure des limites politiques du très subtil et très pragmatique concept « un pays deux systèmes » imaginé par Deng Xiaoping et proposé en 1997 pour Hong Kong et en 1999 pour Macao.
Les « indépendantistes » entrent au LEGCO.
Le 4 septembre, à l’occasion du premier scrutin législatif organisé dans la R.A.S depuis les incidents d’Occupy Central de l’automne 2014 qui précédèrent l’échec de la réforme (...)

Xinjiang, le régime s’inquiète de la nouvelle empreinte globale de l’ETIM. 

[1er septembre 2016] • François Danjou

Image du site Islam Awazi du Parti Islamique du Turkestan. Le 28 mai 2016, il a posté un message d’Abd al-Haqq al-Turkistan que les services de renseignements pakistanais croyaient morts, tué par un drone américain au Waziristan en février 2010. Le chef du mouvement prenait ses distances avec l’État Islamique, dénonçait l’appui de la Russie et de l’Iran à la Syrie, appelait l’organisation à la fois à la guerre sainte globale et au retour des Dhijadistes ouïghour au Xinjiang.
*
L’image que les commentateurs se font en général du rapport de la Chine avec les religions est celle d’une grande tolérance. Elle est plutôt exacte si on limite l’observation à celle des pratiques religieuses et de leur expression (...)

Mer de Chine du sud. La carte sauvage des hydrocarbures. Le dilemme de Duterte

[25 juillet 2016] • Jean-Paul Yacine

Rodrigo Duterte et, en arrière plan, une photo d’un îlot des Spratly bétonné et élargi par la Chine depuis 2014.
*
S’il exact que la sentence du tribunal international donne à Manille une prévalence juridique sur Pékin dans sa ZEE, sa liberté de manœuvre reste tout de même limitée par sa dépendance au pétrole d’une zone que la Chine revendique et à laquelle elle n’entend pas renoncer en dépit de l’arbitrage international rendu par la Cour de La Haye.
L’affaire est compliquée par le fait que, pour faire appliquer le jugement, il n’existe aucun moyen, en dehors de la puissance de la marine américaine dont chacun voit bien les hésitations. Quant à une éventuelle condamnation à l’ONU, le droit de veto de Pékin (...)

Les secousses et incertitudes du jugement de La Haye

[18 juillet 2016] • François Danjou

Le 15 juillet à Oulan Bator, lors du 11e sommet Asie – Europe (ASEAM), et à la suite du jugement de La Haye du 12 juillet, le poids de la Chine a provoqué fêlures et tensions au sein de l’UE et de l’ASEAN. Sur la photo, Li Keqiang avec à sa gauche Hun Sen, premier ministre du Cambodge et à sa droite Kolinda Grabar-Kitarović, le premier ministre Croate. Les deux, courtisés par la Chine ont, le premier au sein de l’ASEAN, la 2e au sein de l’UE, refusé d’endosser complètement le jugement de Cour sur le droit de la mer.
*
Il n’a pas fallu longtemps pour que les secousses du jugement de La Haye du 12 juillet sur la Mer de Chine méridionale produisent des répliques sur la scène des grands rendez-vous (...)

Sitemap