Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie : derniers articles publiés.

Pékin, Washington, Pyongyang. Du tambour de guerre aux conflits commerciaux

Après les diatribes menaçantes échangées entre Donald Trump et Kim Jong-un, sous l’œil inquiet de Pékin qui craint un dérapage, voilà que la véhémence du discours s’est insinuée dans la relation sino-américaine sur les thèmes de la disparité des relations commerciales, de l’absence de réciprocité et du viol de la propriété intellectuelle.
Suite à la signature, le 14 août, par la Maison Blanche d’une directive enjoignant au représentant au commerce extérieur Lighthizer d’enquêter sur les discriminations infligées aux intérêts américains en Chine, Pékin a réagi avec d’autant plus de véhémence que les discours accompagnant la feuille de route reprenaient les thèmes antichinois de la campagne électorale de D. Trump. (...)

WANDA group et COSCO, deux histoires contrastées, révélatrices des stratégies de Pékin

Récemment les médias chinois et internationaux ont fait état d’opérations financières dans le domaine de l’immobilier et du transport maritime qui méritent attention car elles révèlent clairement les intentions de l’exécutif en Chine et à l’international.
La première concerne la vente massive de ses actifs immobiliers à l’étranger par le groupe Wanda plusieurs fois mentionné par QC pour le vaste éventail de ses activités en Chine et à l’étranger dans les secteurs de l’immobilier, des parcs de loisirs et du cinéma ; le deuxième intéresse le projet d’achat par le transporteur national COSCO du groupe Hongkongais Oriental Overseas.
Mises au regard l’une de l’autre, ces informations expriment les deux faces des (...)

Xiongan la sœur jumelle de Pékin, nouveau grand défi de l’urbanisme chinois. Un enjeu socio-économique et politique pour Xi Jinping

Le 1er avril dernier, le gouvernement annonçait à grands renforts de publicité ce qui deviendra le projet urbain et socio-économique majeur du 2e mandat de 5 ans de l’actuelle direction politique : la délocalisation à 100 km au sud-ouest de Pékin dans une nouvelle capitale, de pans entiers de bureaux de 2e rang de l’administration centrale, d’entreprises publiques, de centres de recherches et d’innovation, d’universités d’usines et de zones résidentielles dont beaucoup seront dédiées à l’intégration des migrants dont les 22 millions d’habitants de l’actuelle capitale ne veulent pas et qui commencent à s’entasser dans des zones précaires à la périphérie de la ville.
Promu par Xi Jinping lui-même et élevée (...)

Moody’s dégrade la note de la Chine, mais juge les perspectives chinoises « stables »

Revoilà les inquiétudes à propos de la dette chinoise. Le 23 mai dernier, l’agence de notation Moody’s Investor Service rétrogradait la note de la Chine de Aa3 (qualité haute ou bonne) à A1 (qualité moyenne supérieure), au même niveau que l’Arabie Saoudite, Israël ou le Japon.
Le commentaire de Moody’s anticipait « une érosion à brève échéance de la puissance financière et du potentiel de croissance, associée à une augmentation régulière de la dette ». Il ajoutait que « les tendances ne seront pas ralenties par le processus de réformes en cours pour assainir le système financier et ajuster l’économie au marché, ce qui augmentera le potentiel de risques contingents ».
Importante hausse de la dette depuis 2008. (...)

Pékin se prépare à la guerre des taxes 税务战

Pour la première fois les médias officiels chinois qui, jusqu’à présent, se contentaient de dénoncer les effets néfastes de barrières douanières américaines sur l’économie mondiale, évoquent les vulnérabilités des compagnies chinoises face au risque d’une guerre des taxes initiée par Donald Trump. Les réactions chinoises font suite à l’annonce par l’administration américaine le 26 avril dernier d’un allègement des impôts aux particuliers et aux sociétés de 35 à 15%.
Le 28 avril, le Quotidien du Peuple, utilisant des arguments anti-dumping qui furent très souvent utilisés contre la Chine, a fustigé les abattements de taxes proposés par la Maison Blanche, restant cependant à approuver par le Congrès.
La réaction (...)