Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Retraités du 18e Congrès

Dirigeant nommé par le 18e Congrès

Meng Jianzhu 孟建柱

Homme de terrain, solide et fiable

A 70 ans, Meng a été ministre de la sécurité publique jusqu’en 2007 et membre permanent du Comité Central depuis 2002. Meng est entré au Bureau Politique à seulement trois années de la retraite administrative fixée à 68 ans. Il n’accomplira donc qu’un seul mandat comme Président de la Commission des Lois.


*

Etudes et carrière.

Né en 1947 à Suzhou, dans le Jiangsu, Meng est le type même du cadre sorti du rang. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur système de l’institut de mécanique de Shanghai, obtenu à 44 ans, alors qu’il était déjà membre du Parti depuis 20 ans, il a d’abord accumulé les expériences de terrain.

D’abord comme marin et logisticien, puis pendant près de 20 ans comme responsable politique de la ferme collective de Qianwei, près de Shanghai (1968 – 1986) où il fut successivement commissaire politique de la branche transport, puis n°2 et n°1 de l’organisme.

De 1986 à 2001, sa carrière s’ancre à Shanghai et dans la région. Il est successivement secrétaire du Parti des districts de Chuansha, puis de Jiading, avant d’être nommé commissaire politique du comité pour le développement rural à l’état-major de la municipalité de Shanghai (1991-1992), métropole dont il devient le vice-maire en 1993, avant de devenir le n°2 du Parti en 1996.

Puis, ayant en 2001 perdu la compétition pour le poste de n°1 à Shanghai contre Chen Liangyu, il est muté comme n°1 du Parti au Jiangxi, à Nanchang, où il restera jusqu’en 2007, date à laquelle il est appelé à Pékin.

Racines familiales, réseau et convictions politiques.

La trajectoire vers le sommet de Meng a été favorisée par Jiang Zemin et Zhu Rongji quand ils furent l’un et l’autre les n°1 à Shanghai. Son épouse, Jiang Qifang, commissaire politique adjoint du Groupe de médias Shanghai Wenguang et Directrice de la station de TV câblée de Shanghai a également constitué un appui appréciable pour sa carrière.

Homme de valeur, apprécié par les hautes strates du régime, bien que sorti du rang, Meng Jianzhu a le profil pragmatique, solide et sans histoire, d’un haut dirigeant. Sa nomination comme responsable de la Commission des Lois, compense son échec dans la course au poste de n°1 de Shanghai, face à Han Zheng.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Guo Jinlong 郭金龙

Sportif, élégant et expérimenté

Fan Changlong 范 长 龙

Zhang Chunxian 张春贤

Pragmatique, efficace et bon communicant

Li Yuanchao 李源潮

« Bon élève » consensuel. Habile, discret et manœuvrier.

Li Jianguo 李建国

Un mouton noir ?