Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Notes bio.

Dirigeant nommé par le 18e Congrès

Zhang Gaoli 张高丽

Economiste, pragmatique et discret

A 70 ans, Zhang est membre du Comité Central depuis 2002, Secrétaire du Parti de Tianjin et membre du Bureau Politique de 2007 à 2012. Il possède l’expérience de 3 postes de Secrétaire Général importants, à Shenzhen, au Shandong et à Tianjin. Son accession au Comité Permanent lors du 18e Congrès en novembre 2012, révèle la priorité accordée par le régime aux fonctionnaires loyaux, après les effervescences inquiétantes de l’affaire Bo Xilai. Lors de la 12e ANP, en mars 2013, il a été nommé Vice-premier ministre.


*

Vie et carrière.

Né en 1946 à Jinjiang dans le Fujian, Zhang a rejoint le Parti à 27 ans. Diplômé de sciences statistiques de l’Université de Xiamen, il commence une carrière dans l’industrie pétrolière au Groupe pétrolier Maoming de Canton de 1970 à 1985. Après quoi, en 1985, à 39 ans, il est nommé à la tête de la Commission économique de la province de Canton.

Trois ans plus tard, il est gouverneur de Canton, poste qu’il occupe jusqu’en 1997, avant de prendre les fonctions de Secrétaire du Parti de Shenzhen où il exerce jusqu’en 2001. A 55 ans, il devient gouverneur du Shandong, puis Secrétaire Général, poste qu’il occupe jusqu’en 2007, avant de devenir la tête politique de la municipalité autonome de Tianjin jusqu’en 2012.

Racines familiales, réseaux et convictions politiques.

La carrière rapide, sans histoire ni aspérités de Zhang est largement due à l’appui de Zeng Qinghong qui l’a promu au Shandong alors qu’il dirigeait le Département de l’organisation du Parti en 2001. Zhang a épousé une de ses collègues étudiantes de Xiamen, dont il a eu une fille, elle-même mariée à un riche homme d’affaires de Hong Kong.

La filiation politique de l’ancien n°1 de Tianjin est clairement celle de la mouvance Jiang Zemin, Zhu Rongji, qu’ont dit « élitiste » et représentative de la côte Est. Elle est réformatrice selon les termes de l’économie de marché revue et corrigée par le Parti, mais peu impliquée dans la réforme politique.

Lorsqu’il était Secrétaire Général de Shenzhen, Zhang s’était appliqué à faire de la RAS une vitrine de la politique de Jiang, axée sur les progrès économiques, la gestion de l’urbanisation galopante et l’intégration au Parti des hommes d’affaires capitalistes, selon la théorie dite des « Trois représentativités ».

Discret, s’exprimant rarement, attentif aux exigences du Parti, loyal et sans histoires, Zhang constitue un archétype du bureaucrate rassurant, prisé par le régime. Comme la génération de ceux dont l’âge approche les 70 ans, tels Wang Qishan, Liu Yunshan, Zhang Dejiang, Yu Zhengsheng, il n’y siègera cependant que le temps d’un Congrès. La présence de ces anciens qui atteindront la limite d’âge au 19e Congrès a déjà retardé d’autant l’accession au pouvoir des plus jeunes.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Han Zheng 韩正

L’ambitieux et habile n°1 de Shanghai

Guo Jinlong 郭金龙

Sportif, élégant et expérimenté

Li Zhanshu 栗战书

Un autre apparatchik fidèle, sans état d’âme

Hu Chunhua 胡春华

Jeune loup ambitieux et habile

Zhao Leji 赵乐际

L’apparatchik discret