Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

Avions régionaux en Chine

Il existe 3 compagnies d’implantation mondiale construisant des avions régionaux, de 50 à 100 places, le plus souvent propulsés par hélices : l’européen ATR, le brésilien Embraer, et le canadien Bombardier.

ATR oeuvre en Asie depuis plus d’une décennie.

Avions de Transport Régional (ATR) est un joint venture entre le groupe européen EADS et la firme italienne Finmeccanica/Alenia Aeronautica. ATR est le leader mondial parmi les constructeurs d’avions turbopropulseurs de 50 à 70 sièges avec ses emblématiques ATR 42 et ATR 72.

En Asie-Pacifique, ATR a vendu à 19 compagnies aériennes différentes, plus de 90 avions ATR 42 et 72, comme à Singapour ou plus récemment au Pakistan. ATR a en outre installé une représentation à Singapour et un centre de formation à Bangkok en Thailande. 2 centres de pièces détachées sont prévus en Inde et en Nouvelle Zélande.

En Chine, ATR a notamment vendu 5 appareils ATR 72-500 à la compagnie aérienne Xinjiang Airlines, basée à Urumqi. C’était en 1997 et 1998. Outre ces 5 avions ATR72-500, ATR collabore avec un fabricant chinois (Xi’an Aircraft Company) depuis 1985, pour la fabrication des sections du fuselage de l’ATR 72 et des caissons de voilure des ATR 42. En 2004, ATR a même ouvert un bureau à Beijing avec pour champ d’activité la grande Chine, la Mongolie, la Corée et le Japon.

Le brésilien Embraer.

Embraer a vendu 16 de ses avions ERJ-145 en Chine. Cinq avions ont été vendus à Sichuan Airlines en 2002. Six ont été livrés entre 2003 et début 2004, à la compagnie China Southern, l’une des plus puissantes qui soient en Chine. Cinq autres à la compagnie China Eastern Airlines fin 2005.
Embraer a fait alliance en 2002 avec deux filiales du groupe public chinois AVIC II (China Aviation Industry Corp. II) qui sont le groupe Harbin Aircraft Industry et la compagnie Hefei Aviation Industry.

Le canadien Bombardier.

De même Bombardier a su placer en Chine 19 appareils, essentiellement des CRJ 200, aux trois compagnies China Eastern Airlines, Shandong Airlines (2) et Shanghai Airlines ainsi qu’au gouvernement chinois.
Bombardier veut faire alliance avec Shenyang Aircraft Corp, partie prenante à l’avion régional chinois.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

L’offensive des véhicules électriques chinois

La station spatiale Tian Gong accueille trois spationautes chinois. Dans l’espace, comme sur terre, l’humanité avance en ordre dispersé

Le « Dieu du feu » chinois s’est posé sur Mars

La station 天宫 Tiangong entre dans sa phase finale

Du train magnétique à l’écologie automobile intelligente. Mythes et réalités du nationalisme technologique