Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan : derniers articles publiés.

« Quand Pékin harcèle Taïwan, Washington lui ouvre les bras. »

La formule est de Cary Huang qui suit les affaires chinoises pour le South Morning Post depuis un quart de siècle. Elle résume l’actuelle situation de l’Île. 15 jours après l’escale aux États-Unis ayant eu plus de visibilité et de contenu politique qu’aucune autre depuis celle de Chen Shui Bian en 2003, Pékin, imperturbable, vient une fois de plus de jouer de la puissance de ses finances pour séduire la République du Salvador et l’inciter à rompre le 21 août ses relations avec Taipei.
Depuis l’accession à la présidence en 2016 de Tsai Ing-wen dont la base politique liée à une identité de l’Île séparée de celle de la Chine l’empêche d’endosser la « politique d’une seule Chine », c’est le 6e pays qui tourne (...)

Flambée de tensions dans le Détroit sur fond de « bruits de ferraille ». Quel avenir pour Taïwan ?

De plus en plus excédée que Tsai Ing-wen rejette le « consensus d’une seule Chine de 1992 » radicalement opposé à la plateforme politique de son parti et dont la reconnaissance conduirait au suicide politique du DDP au pouvoir depuis mai 2016, Pékin, imperturbable, continue à démanteler le réseau international officiel de Taïwan.
Avec une régularité de métronome, baignant dans un discours alternant la menace au rappel de la connivence cultuelle chinoise dans le Détroit ; à l’occasion appuyé par des démonstrations de forces exprimant aussi la fébrilité née de l’existence à Taïwan d’un mouvement politique centrifuge aux prétentions d’identité séparée - l’histoire de Taïwan se confondant avec celle de la (...)

Pressions chinoises (suite)

Alors que les derniers sondages de janvier font état d’une nouvelle chute de plus de 4% de la popularité de Tsai Ing-wen (Taipei Times du 29 janvier) qui lui laisse une maigre marge d’opinions favorables inférieure à 30% que la Fondation pour l’opinion publique taïwanaise, auteur de l’enquête, interprète comme une préoccupante hémorragie des soutiens à la présidente au sein du DPP, le Continent dont le régime rigoureusement vertical ayant puissamment renforcé le pouvoir de Xi Jinping ne laisse pas la moindre place à la contestation de l’exécutif, augmente ses pressions sur l’Île.
Compliquant encore une éventuelle riposte de Taipei, le sondage révèle que l’opinion est partagée sur la politique adoptée par (...)

Au milieu des gesticulations militaires, l’Île est à nouveau au cœur des rivalités sino-américaines

Le 18 décembre, le South China Morning Post, reprenant les commentaires d’Antony Wong Dong analyste basé à Macau, publiait une note alarmante sur les intentions supposées de la Chine d’attaquer Taïwan.
L’article appuyait ses mises en garde sur la recrudescence des patrouilles de reconnaissance aérienne autour de l’Île et documentées par deux vidéos de l’APL rendues publiques à la mi-décembre montrant des avions de transport Y-8 transformés en avions de reconnaissance -, des bombardiers H-6K et des chasseurs Su-30 évoluant à proximité de l’Île.
Taïwan au cœur des crispations sino-américaines.
Alors que la question des relations de l’Île avec le Continent reste l’un des plus sérieux points de tensions (...)

Sommet des « Think tank » de l’Asie Pacifique à Taipei. Réflexion sur le soft power et la diplomatie taïwanaise de « substitution »

Cet article, publié dans Asialyst le 2 novembre dernier, vient en complément de l’analyse de QC du 29 octobre, mettant l’accent sur le désarroi de la classe politique taïwanaise face aux pressions de Pékin. Exemple des marges de manœuvre diplomatiques que Taipei tente de se donner, nous le reproduisons ici avec l’autorisation de l’auteur et d’Asialyst. La rédaction.
*
Taïwan est en constante recherche de visibilité internationale. L’isolement diplomatique forcé par la République Populaire de Chine (RPC), qui s’impatiente au sujet d’une unification des deux rives à laquelle une majorité de Taïwanais sont opposés, a nui à la liberté d’action internationale de la démocratie asiatique. Les Taïwanais doivent (...)