Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure : derniers articles publiés.

Le 4 mai, genèse du nationalisme chinois

Il y a 2 semaines, le Parti célébrait le « Mouvement du 4 mai 1919 - 五四运动- Wusiyundong » dont c’est le 100 ième anniversaire et dont la portée décisive est peut-être mal appréciée en Occident. En Chine, les « places du 4 mai » sont aussi nombreuses qu’en France celles du Général De Gaulle, du 18 juin 1940, de la Libération ou de la victoire.
Il y a un siècle, faute stratégique majeure peut-être favorisée par les penchants pro-japonais de Georges Clemenceau dont la maison de Saint-Vincent sur Jard est ornée de « Koinoburi » ces oriflammes en forme de carpe de la tradition nippone, le traité de Versailles attribuait à l’ennemi héréditaire japonais les concessions allemandes du Shandong.
La décision qui répondait à (...)

Retour de flammes académique. Mise aux normes universitaire et contradictions marxistes

Il fallait s’y attendre, le professeur Xu Zhangrun, auteur le 24 juillet dernier d’une critique publique rédigée depuis le Japon et adressée au président Xi Jinping, intitulée « A l’heure de nos craintes et de nos espoirs » (lire : Fêlures) fustigeant le nationalisme ayant trahi les principes d’ouverture réformiste en vigueur depuis 1978, vient de subir un premier retour de flamme politique. Tout indique que ce n’est pas fini.
Le 25 mars, la présidence de Qinghua lui a signifié qu’il devait cesser ses cours, que son salaire serait réduit et qu’une équipe de l’université allait enquêter sur la lettre ouverte postée en juillet. Dans un message envoyé à ses amis sur son portable, Xu a partagé ses inquiétudes : (...)

La longue portée des armes chinoises

Lors de sa réunion annuelle l’Assemblée Nationale Populaire a rendu public les chiffres du budget de la défense pour 2019 : 177,6 Mds de $. En augmentation de 7,5%, il se maintient de très loin au 2e rang mondial après celui des États-Unis que le ministre de la défense Patrick Shanahan espère porter en 2020 à 718 Mds de $ essentiellement en réaction à la montée en puissance militaire de la Chine .
Pour des raisons inhérentes au goût du secret et à l’opacité du système chinois, il est difficile de tracer les contours exacts du budget chinois – pour 2018, le Pentagone le situait déjà à 207,6 Mds de $ (chiffres de IHS Market), tandis que le SIPRI l’évaluait à 228 Mds de $ -.
Pour augmenter le flou, les (...)

L’obsession normative exportée hors de Chine

Alors qu’en Chine l’entreprise d’embrigadement de la population se poursuit, au Canada montent deux polémiques lancées par des étudiants chinois pilotés par le Consulat de Toronto, l’une à l’université McMaster dans l’Ontario contre une causerie organisée par Rokive Turdush, étudiant canadien, d’origine ouïghour, l’autre à Toronto même, à l’université Scarborough contre l’élection au Conseil étudiant de Chemi Lhamo, un autre Canadien celui-là d’origine tibétaine.
Les réseaux sociaux au service du despotisme.
Récemment la propagande s’est saisie des réseaux sociaux tirant profit de l’addiction généralisée des jeunes et de la classe moyenne aux téléphones portables pour assurer l’autopromotion du Président.
Noyée (...)

40e anniversaire des réformes. Crispation politique et incertitudes

Le 18 décembre, Xi Jinping célébrait à Pékin, le 40e anniversaire de « l’ouverture » dont il faut rappeler qu’elle ne fut que socio-économique.
A l’époque, le « petit timonier » auteur de cette révolution idéologique bataillait avec les réminiscences du Maoïsme, encore portées par les caciques voyant dans la libération économique autorisant les marchés libres une infraction au dogme et surtout une menace pour leur pouvoir. Lire : Dix ans après DENG Xiaoping, reconnaissance... avec réserves.
Avec le recul, on voit bien que le point clé et la difficulté étaient déjà de libéraliser l’économie sans prendre le risque d’une contagion de « l’ouverture » vers la sphère politique. A la fois pragmatique, prudent et (...)