Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie : derniers articles publiés.

Hydrocarbures. Têtes coupées et gaz de schiste

Le 27 décembre on apprenait que Chen Bo, le PDG d’Unipec (China International United Petroleum & Chemicals Co., Ltd. - 中国国际联合石油化工有限公司 – instrument international de Sinopec (China Petroleum & Chemical Corporation -中国石油化工股份有限公司) et Zhan Qi, Commissaire politique du groupe avaient été relevés de leurs fonctions, à la suite des pertes de 794 millions de $ au cours des 9 premiers moins de 2018.
Mise au pas d’un PDG rebelle.
Les raisons de ces disgrâces ne sont pas liées à la corruption comme ce fut souvent le cas au cours des dernières années, mais à l’un des talons d’Achille des grands groupes récemment publiquement dénoncé par l’économiste Xiang Songzuo. Ce dernier pointait du doigt leur tendance à consacrer une (...)

Exploration de la face cachée de la lune

Le 8 décembre dernier une fusée Longue Marche 3B a envoyé vers la face cachée de la lune le module Chang’e-4 pesant 140 kg chargé à bord d’un véhicule de 4 tonnes ayant atteint une orbite lunaire le 12 décembre.
L’agence spatiale chinoise n’a pas précisé la date à laquelle le module sera posé sur notre satellite, mais les observateurs experts du programme spatial chinois estiment que l’alunissage pourrait avoir lieu dans les premiers jours de janvier 2019. Avant cette phase, Chang’e 4 devra se connecter avec Queqiao, satellite relais lancé le 20 mai dernier qui assurera les communications entre le module posé sur la lune et la terre.
*
L’expérience lunaire en cours, commencée par les missions (...)

Le défi de la manipulation génétique des embryons

Dans un article du 30 novembre, analysant la détermination enthousiaste de Pékin à se placer en tête de la recherche scientifique de pointe, y compris dans le domaine sensible des manipulations génétiques, le New-York Times rappelait que, dans un passé récent, les scientifiques chinois avaient déjà fait la une de l’actualité mondiale en publiant leurs travaux sur le clonage des primates et la transplantation d’une tête humaine d’un corps à un autre .
Et voilà que la semaine dernière, au 2e sommet international sur le génome humain à Hong Kong, l’un des leurs He Jiankui 贺建奎 formé aux États-Unis, vient de communiquer sur une expérience d’embryons génétiquement modifiés implantés chez une femme qui, plus tard, (...)

Premiers pas hésitants des compagnies privées dans l’espace

Le 5 septembre, une fusée baptisée SQX-1Z lancée du pas de tir de Jiuquan par la compagnie privée chinoise iSpace (en Chinois 星际荣耀- xingji rongyao - « Gloire cosmique » -) a mis en orbite 3 microsatellites de la taille d’une boîte à chaussures. Deux d’entre eux resteront dans l’espace, tandis que le 3e sera récupéré.
En avril iSpace avait testé à partir du centre de Hainan, un vol suborbital avec la fusée Hyperbola-1S (8,4 m/4,6 tonnes) dont le moteur serait dérivé des missiles balistiques de la 2e artillerie de l’APL DF-11 ou DF-15 ; en septembre un autre essai a été effectué avec le modèle Hyperbola-1Z aux ailerons modifiés.
Les tests seraient la première étape du développement d’une fusée de 20 m dont le (...)

Avenir du nucléaire. Le choix difficile des neutrons rapides

En mai dernier, Mark Hibbs journaliste allemand expert en sécurité nucléaire et en non-prolifération, observateur attentif des accords nucléaires bilatéraux et des travaux de l’AEIA, a publié sous couvert de la « Carnegie Endowement for Internationale Peace » une longue étude sur le futur de l’énergie nucléaire en Chine.
Alors que la Chine dispose de 40 réacteurs nucléaires opérationnels, une vingtaine en construction et autant en projet – en totalité dans les régions Est - à quoi s’ajoutent 12 sites de stockage des déchets excentrés au Qinghai et au Sichuan, dans un contexte général cependant marqué par quelques hésitations écologiques, des craintes politiques liées aux risques de sûreté dans les régions (...)