Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial : derniers articles publiés.

Xi Jinping, D. Trump, Kim Jong-un, brutal retour aux réalités

A la fin juillet, des sources proches du régime nord-coréen laissaient filtrer un durcissement de la position de Pyongyang qui tranchait avec l’ambiance conviviale du sommet de Singapour. Inversant l’ordonnancement du processus de dénucléarisation vu par Washington, Kim Jong-un exigeait que les États-Unis s’engagent dès à présent et, par anticipation, pour la fin de l’armistice et un traité de paix.
« Si Washington », disait la source, citée par CNN, « refusait de remplacer l’accord d’armistice par un traité de paix permanent, garantissant la survie du régime de Kim Jong-un, il est probable que Pyongyang ne s’engagera pas dans des pourparlers pour le démantèlement de son arsenal nucléaire ». La douche (...)

Fêlures

Le président Xi jinping 习近平 est selon toutes les apparences fermement aux commandes de la Chine.
Supervisant directement ou par ses proches plusieurs « petits groupes dirigeants » - 领导小组- pilotant des réformes essentielles dans les domaines de la défense, de la sécurité intérieure, de l’économie et des finances, promoteur inflexible de la plus sévère lutte contre la corruption que la Chine ait connue durant son histoire moderne ; pour cette raison admiré par le peuple chinois qui le surnomme affectueusement Xi Da Da 习大大 (Papa Xi), le n°1 chinois contrôle, par le truchement de ses appuis directs placés aux points stratégiques du Parti-État, la propagande, l’armée, la sécurité d’État, ainsi que les commissions (...)

La montée aux extrêmes de la guerre commerciale et le balancier de l’histoire

Le 20 juillet à la veille du G.20 financier les 21 et 22 juillet à Buenos Aires, Donald Trump, tirant sa plus puissante salve d’une guerre des taxes qui dure depuis deux semaines, a menacé d’imposer des droits de douane sur une liste de produits dont la valeur totale atteindrait 500 Mds de $, soit pratiquement toutes les exportations chinoises aux États-Unis. Ceux qui avaient espéré un apaisement en sont pour leurs frais. La tension monte, les tranchées se creusent, les positions se durcissent, et de part et d’autres, on s’installe pour durer.
Aux États-Unis où l’on accuse Pékin de ne rien faire pour réduire les déficits et où les effets de la guerre se font déjà sentir sur 50% des produits de (...)

Dans le sillage scabreux des routes de la soie

Il est des lieux où les discours généreux de Pékin sur les « nouvelles routes de la soie » présentées comme une vertueuse initiative mise sans contraintes économiques ni conditions politiques à la disposition de la planète par une Chine ouverte adepte du libre échange, ne correspondent pas à la réalité de ce qui se trame réellement.
Lire 一带 一路,le projet pharaonique des routes de la soie à 1700 milliards de $.
Dans le vieux Royaume Khmer indépendant depuis 1954, ancien protectorat français délivré en 1989 d’une longue occupation vietnamienne après une succession de drames catastrophiques, commencés dans la guerre civile au milieu des années 1960 et achevés dans l’épouvante khmère rouge de 1975 à 1978, (...)

Dialogue de sourds à Singapour

Ignoré par les médias nationaux, le samedi 2 juin dernier à Singapour, à l’occasion du « dialogue de Shangri-La » organisé par l’Institut International d’Etudes Stratégiques (IISS), le Général Ryamizard Ryaculu, ministre de la défense de Djakarta qui s’exprimait dans un Anglais hésitant, coloré d’un très lourd accent « bahasa indonesia » se lamentait sans comprendre - « It makes no sens » répétait-il sans cesse – à propos des récents attentats aveugles ayant secoué son pays dont le plus terrifiant fut celui du 13 mai, quand une famille de Surabaya à l’Est de Java, se fit exploser dans 3 églises, le père dans la première, deux fils de 18 et 16 ans dans une 2e et la mère et ses 2 filles de 9 et 11ans dans la 3e, (...)