Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial : derniers articles publiés.

Les chiffres, l’intention politique et le talent de l’habillage

Depuis deux semaines le Conseil des Affaires d’État fait circuler les chiffres de croissance 2017 à 6,9 % en hausse par rapport à ceux de 2016, accompagnant un discours sur la stabilisation de l’économie.
Bien que tous les économistes savent que les évaluations de la croissance passée exige au moins 5 mois de travail statistique, l’information d’un rebond de la croissance chinoise à la décimale près est cependant reprise sans nuance par la plupart des analystes.
En France par exemple, l’estimation annuelle définitive de la croissance passée n’est publiée par l’INSEE que vers le 15 mai, après plusieurs étapes rendant d’abord compte des résultats du 4e trimestre eux-mêmes diffusés en deux fois. D’abord (...)

La face cachée des « caractéristiques chinoises ». Nationalisme et vulnérabilités

Le 11 janvier, le Global Times, surgeon du Quotidien du Peuple publiait dans sa rubrique « opinions » un article signé de Niall Ferguson, historien britannique proche des « néo-conservateurs » auteur de « Rise and fall of the American Empire » et dont les idées sur la première guerre mondiale bouleversent les mythes patriotiques français.
Elles agitent aussi l’angoisse européenne des secousses migratoires et analysent avec pertinence les sources de la prévalence globale des pays occidentaux que, par analogie aux logiciels modernes des téléphones portables, Ferguson compare à 6 « applications tueuses » (le goût de la compétition ; la puissance des sciences et de la médecine ; la propriété privée protégée (...)

La puissance explosive des nationalismes chinois et américain

Il fut un temps pas si lointain où le discours diplomatique de la Chine s’appliquait à désarmer les craintes que son développement aurait un versant agressif. Le maître mot du Waijiaobu était alors « 和平崛起 – heping jueqi » (montée en puissance pacifique) ». L’attitude affichant ostensiblement une rassurante modestie était directement héritée des conseils de Deng Xiaoping des années 90.
Exprimant à la fois une subtile prudence et la certitude que la Chine retrouverait une place éminente dans le concert des nations, le pragmatisme du « petit timonier », prônait de « cacher ses talents (et de) cultiver la modestie 掏光养晦 – tao guang yang hui – mot à mot : “dissimuler ses brillances et cultiver l’ombre“ ou plus (...)

Le grand chassé-croisé sino-américain en Asie. Un apaisement en demi-teinte

Après la visite officielle de Donald Trump à Pékin, le chassé-croisé sino américain en Asie sur fond du sommet de l’APEC à Danang au Vietnam, suivi par celui de l’ASEAN aux Philippines a semblé adoucir les lignes de front de la rivalité entre Washington, Pékin, Tokyo, Hanoi et Manille. La séquence a même jeté une timide lueur d’éclaircie sur les sombres perspectives de la question nord-coréenne.
Mais au-delà des illusions de l’apaisement le fond des divergences demeure.
Le nouveau dialogue des puissances.
A Pékin, c’est peu dire que l’accueil réservé au président Américain par une pompe proto-impériale marquait une volonté d’apaisement à laquelle Donald Trump a répondu, dithyrambes mises à part, exactement (...)

Un nouveau Bureau Politique sans aspérités, dévoué au volontarisme rénovateur de Xi Jinping

Le mercredi 24 octobre, sur la scène du Grand Palais du peuple le président Xi jinping a rituellement présenté le nouveau comité permanent, cœur politique du régime, au congrès du parti. Ceux qui attendaient des coups de théâtre ou des transgressions, secousse contestant le pouvoir sans partage du Président, désaveu de Li Keqiang ou l’abandon de la règle non écrite de départ à la retraite des plus âgés, en sont pour leurs frais.
Le président a consolidé son pouvoir, les anciens sont tous partis, y compris Wang Qishan (69 ans) dont on disait que le président voulait le garder comme fer de lance de la lutte anti-corruption et Li Keqiang est toujours à sa place, au 2e rang protocolaire. Pour la répartition des (...)