Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial : derniers articles publiés.

Chine, Vietnam, Russie, ASEAN, États-Unis, les rapports de forces bougent

Alors que, dépassant les menaces de D. Trump qui, début juillet, promettait d’infliger 456% de droits de douane à l’acier vietnamien exporté aux États-Unis, le président vietnamien Nguyen Phu Trong prépare sa visite officielle à Washington à l’invitation du même D. Trump qui était à Hanoï en février dernier, tout indique que, dans un futur proche, la relation du Vietnam avec Pékin pourrait à nouveau s’envenimer.
En cause, l’objet déjà ancien de leurs querelles aggravées par les réclamations chinoises : le contrôle de la Zone Économique Exclusive vietnamienne et des gisements d’hydrocarbures qu’elle recèle.
Lire : Explosion de violences anti-chinoises au Vietnam.
*
A Pékin, tandis que le conflit global avec (...)

Chine – États-Unis. Le choc des entêtements, stigmate de la rivalité stratégique globale

Voilà plus de 400 jours que la guerre des taxes fait rage, infligeant des dommages à la Chine et aux États-Unis. Menée par Washington qui répond désormais avec acharnement au raidissement chinois, elle menace de faire dérailler l’économie mondiale par les contraintes en cascade qu’elle impose aux flux commerciaux et aux chaînes d’approvisionnement.
En haussant l’analyse d’un étage on voit bien que ce choc des entêtements commerciaux n’est qu’un symptôme de la rivalité stratégique globale dans laquelle sont engagés Pékin et Washington.
*
Le 21 août, la querelle a pris un tour burlesque par une série de « Tweet » de D. Trump qui visaient à la fois les entreprises américaines délocalisées en Chine, le (...)

La rivalité sino-américaine change de nature

Depuis les premiers jours d’août, la rivalité entre Pékin et Washington est, au sens strict, brutalement entrée dans le territoire qu’on croyait abandonné de la compétition balistique.
S’il est vrai que dans la querelle Chine - États-Unis, les échanges de menaces par missiles ne sont pour l’instant que verbales, les tensions montent sur fond de dénonciation par les États-Unis, aussitôt imités par la Russie, les 1er et 2 février derniers, du traité sur les armes nucléaires intermédiaires (INF) signé le 8 décembre 1987 entre Mickhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan .
Alors que le 6 août, suite à une nouvelle salve de taxes appliquées aux « restant des exportations chinoises » annoncée le 1er août dernier par un « (...)

Au royaume khmer, le prix de l’aide chinoise augmente

La rumeur court depuis l’automne 2018. Et le Wall Street Journal s’en est récemment fait écho. Un accord secret du printemps dernier entre Phnom-Penh et Pékin autoriserait la Chine à installer une base navale à 15 km à l’est de Sihanoukville, ancien petit port de pêche aujourd’hui en pleine effervescence affairiste chinoise.
Nous sommes à 225 km au sud de Phnom-Penh. En marge des « nouvelles routes de la soie », portant au Cambodge les investissements d’infrastructures et industriels d’une centaine d’entreprises chinoises délocalisées, près d’un aéroport où se posent chaque semaine des moyens courriers venant de Chine, et où ont surgi contre la loi cambodgienne interdisant le jeu, près de 40 casinos envahis (...)

Trump, Erdogan, Poutine et la Chine. Tensions et Influences croisées. Menaces contre l’OTAN et la démocratie

Ces jours derniers eurent lieu une succession d’événements touchant à quelques anciennes données géopolitiques du monde, mettant Washington, la Turquie et l’OTAN dans l’embarras, tandis que Pékin à l’affut, déploie ses séductions pour enfoncer un coin dans la solidarité de l’Alliance atlantique.
A la vérité l’ébranlement est en cours depuis qu’à l’est de l’Europe se cristallise chaque jour un peu plus l’alliance sino-russe, depuis aussi que le système politique turc tournant le dos à la démocratie est devenu une alchimie mêlant islamisme et nationalisme, tandis que Washington pratique depuis de longues années, en Europe et en Asie une stratégie unilatérale de puissance articulée à la seule prévalence des intérêts (...)