Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

Coup double en Afrique

La mise en orbite géostationnaire du satellite Nigcomsat-1 le 14 mai par la Chine, pour le centre technique des télécommunications et des médias nigérian, est un exploit technologique et commercial. Le satellite a été développé par China Aerospace Science and Technology Corp. Et il sera contrôlé par China’s Great wall Industry Corp.
Les Chinois avaient enlevé de haute lutte en 2004 ce contrat de 311 millions USD. Pour la première fois, ils vendaient un satellite made in China compétitif en même temps que tout le service de mise en place dans l’espace.
Le lancement par un vecteur Longue Marche-3B, à partir du centre spatial de Xichang (Sichuan) coïncidait avec la réunion annuelle du conseil d’administration de la Banque africaine de Développement, à Shanghai pour la première fois également.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

La station spatiale Tian Gong accueille trois spationautes chinois. Dans l’espace, comme sur terre, l’humanité avance en ordre dispersé

Le « Dieu du feu » chinois s’est posé sur Mars

La station 天宫 Tiangong entre dans sa phase finale

Du train magnétique à l’écologie automobile intelligente. Mythes et réalités du nationalisme technologique

Compétition spatiale autour de la « planète rouge »