Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

De la bureaucratie d’État vers la société civile. L’itinéraire d’un fonctionnaire atypique

En Bref :

• Selon l’Académie des Sciences Sociales, le XIIe plan (2011 - 2015), dont les bases seront esquissées lors de la session d’été de Beidaihe en août prochain, aura une forte empreinte sociale. Il comporterait, entre autres, la création d’une structure de construction et de gestion de logements sociaux à prix modérés, pour compenser la hausse de l’immobilier et un assouplissement de la politique de l’enfant unique et du système de passeport intérieur pour améliorer le statut et les conditions de vie des migrants.

• Le 10 juin, le Premier Ministre Wen Jiabao a félicité les ouvriers de Honda pour avoir fait preuve de discipline pendant les grèves. Ces éloges ont été prodigués par le n°3 du régime, en dépit du fait que les grévistes avaient élu leurs représentants en dehors du syndicat officiel, en infraction flagrante à la loi sur les syndicats.

• Dans les milieux responsables de la sécurité d’état, on s’inquiète beaucoup de la montée du mécontentement au sein des jeunes diplômés sans emploi qui, dépourvus de ressources, se logent par groupes dans les villages agricoles de la périphérie de la capitale. Après une vague de meurtres dans la banlieue sud au printemps, cette possibilité leur est désormais fermée par un dispositif de sécurité (caméras, barrages de vigiles) imaginé par la ville de Pékin qui interdit l’accès des zones troublées aux non résidents.

• Le 8 juillet Weng Qiang ancien n°1 de l’appareil judiciaire de Chongqing, après avoir été le vice-directeur de la police pendant 16 ans, a été exécuté par injection létale. Il avait été condamné en avril dernier pour corruption, association de malfaiteurs et viol. L’exécution de Wen Qiang fait partie d’une des innombrables campagnes anti-corruption lancées par le régime depuis plus d’une dizaine d’années. A Chongqing la charge a été menée par Bo Xilai sur un mode spectaculaire et populiste, que certains analystes relient aux rivalités de pouvoir en amont du 18e Congrès.

• En 2009 2 millions de Chinois ont rejoint le Parti qui compte aujourd’hui 78 millions de membres. Les nouveaux adhérents - qui ne représentent que 10% des candidats - doivent être recommandés à la fois par le Parti et par leur employeur ou leur « unité de travail » qui attestent de leur loyauté et de leur bonne conduite. Ils doivent également rédiger un mémoire pour exprimer leur soutien au Parti. En échange, les nouveaux adhérents bénéficient des avantages sociaux souvent réservés au seuls membres du Parti, ainsi que des réseaux liés au pouvoir. Ces derniers peuvent les aider dans leur vie professionnelle. Selon le site du Quotidien du Peuple, 20% des membres sont des femmes et 25% d’entre eux ont moins de 35 ans.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Indices d’une mise aux normes des mœurs dans une ambiance générale de défiance et de contrôle politique

Nouvelles de la pandémie

Au Henan et à Zhengzhou, la « Ville-éponge », un remarquable effort de solidarité des géants du numérique

Le très faible enthousiasme pour la « politique des trois enfants »

Mise aux normes des écoles privées. Une page se tourne