Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

La recherche scientifique et technologique en Chine

Les sciences et les technologies deviennent le nouveau champ stratégique du gouvernement chinois, avec un autre thème : l’innovation.

Tous les propos des responsables chinois, depuis ce début d’année 2006, tournent autour de ces thèmes, en vue de soutenir la croissance et le développement de la Chine. Tous semblent persuadés que la croissance économique chinoise, déclarée nécessaire pour permettre l’éradication de la pauvreté, mais aussi suffisante pour réduire les écarts entre pauvres ruraux et « riches » citadins, a pour nouveau corollaire le développement de la recherche scientifique, technologique par le moyen de l’innovation, dans tous les domaines des sciences et des technologies, de l’aéronautique à l’agriculture, en passant par les biotechnologies.
La fierté nationale pousse aussi les Chinois à rechercher une place au premier plan mondial, dans les domaines qui sont à la pointe de la recherche scientifique internationale.

Les grandes orientations

L’annonce du 11e plan quinquennal chinois (2006-2010) a réaffirmé les priorités du pays en matière de sciences et de technologies. Le Premier Ministre Wen Jiabao a ouvert le feu lors de la 4e conférence nationale sur la science et la technologie à Beijing du 9 au 11 janvier 2006 (la 4e conférence en 40 ans !), avec pour thèmes prioritaires de recherche :

- Énergie, ressources naturelles, et environnement ;
- Techniques de productions industrielles et technologies de l’information ;
- Biotechnologies ;
- Technologies spatiales et maritimes (ressources bio-marines, exploitation des fonds marins, et techniques en mers profondes).

La recherche fondamentale a aussi été mise en priorité, car « cruciale pour augmenter la capacité d‘innovation nationale et accumuler le capital intellectuel ».

Le Président Hu Jintao a déclaré à Beijing le 09/01/06 : « Nous devons transformer dans les 15 ans à venir la Chine en un pays orienté vers l’innovation qui est au centre de la compétitivité de la nation et le motif stratégique de la science et du développement technologique de la Chine ».

Puis, une série de discours, de conférences et de publications a déferlé sur la Chine, le monde chinois et tous ceux qui s’intéressent à la Chine, depuis la fin des festivités du Nouvel An chinois, jusqu’à maintenant. Ces annonces ont eu peu de répercussions à l’extérieur de la Chine, en raison de problèmes internationaux (Crise en Palestine, en Iran, cherté du pétrole...) et encore moins en France (en pleine crise sociale du CPE).

Néanmoins, ce début d’année 2006 marque officiellement le tournant politique que veulent insuffler les dirigeants chinois à leur pays, leur économie, leur peuple, et par voie de ricochet au monde entier.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

L’offensive des véhicules électriques chinois

La station spatiale Tian Gong accueille trois spationautes chinois. Dans l’espace, comme sur terre, l’humanité avance en ordre dispersé

Le « Dieu du feu » chinois s’est posé sur Mars

La station 天宫 Tiangong entre dans sa phase finale

Du train magnétique à l’écologie automobile intelligente. Mythes et réalités du nationalisme technologique