Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Le Centre peine à imposer ses directives. Confirmation

La pression des autorités locales sur leurs administrations subordonnées est de plus en plus mal ressentie au niveau central. Le nouveau directeur du Bureau national des Statistiques (BNS) par exemple, M. XIE Fuzhan, se serait plaint récemment de fréquentes manipulations de chiffres à l’échelon local. Il aurait demandé que les services statistiques soient unifiés sous la coupe du gouvernement central. Le directeur de la SEPA (Administration d’Etat pour la protection de l’environnement) aurait la même réaction : les autorisations d’investissement échapperaient le plus souvent à son pouvoir de décision.
Vieux problème : la plupart des administrations, en Chine, sont encore provinciales et la carrière de leurs membres dépend de cet échelon beaucoup plus que de Pékin. Or les autorités locales et provinciales ont des contraintes et des intérêts souvent différents de ceux du Centre. Dans la phase actuelle de freinage, le gouvernement chinois a parfois du mal à se faire obéir sur le plan économique.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Chine – Etats-Unis, guerre des taxes, guerre totale ou apaisement ?

L’intégration politique, sociale et économique de Xi Jinping face à la guerre commerciale

Où va la guerre des taxes entre Washington et Pékin ?

Liu He à Davos. Entre éloquence, séduction et réalité

Le nationalisme économique perpétue les risques de crise financière