Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Proche pénurie de main d’œuvre : deuxième avertissement

Un récent rapport de l’Académie des Sciences sociales de Chine (CASS) avertit que l’économie chinoise fait face à une pénurie imminente de main d’œuvre. En bref, la recherche conclut à un manque de ressource en main d’œuvre en 2009, même dans les campagnes.
C’est la conclusion d’une étude menée cette fois par le Centre de recherche sur le Développement du gouvernement central qui conforte aujourd’hui les conclusions de la CASS.
Cette enquête a couvert 2.749 villages, dans 17 provinces et régions autonomes. Sa conclusion est que, dans 74% des villages, il n’y a plus aucun travailleur disponible pour chercher du travail dans les villes lointaines.
Les évaluations gouvernementales suggèrent qu’environ 120 millions de travailleurs migrants sont partis à la recherche de travail dans les grandes villes et 80 millions d’autres travaillent dans les petites villes.
Déjà, la pénurie de travailleurs dans certaines villes en pleine expansion exerce une pression sur les salaires pour certains types d’emplois, tels que le bâtiment, les électriciens et les techniciens qualifiés. Le revenu mensuel moyen des migrants était de 953 yuans (92,5 euros) en 2006, en augmentation de 22% par rapport à 2003.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Chine – Etats-Unis, guerre des taxes, guerre totale ou apaisement ?

L’intégration politique, sociale et économique de Xi Jinping face à la guerre commerciale

Où va la guerre des taxes entre Washington et Pékin ?

Liu He à Davos. Entre éloquence, séduction et réalité

Le nationalisme économique perpétue les risques de crise financière