Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

Réforme de l’Académie chinoise des Sciences sociales

L’Académie des sciences sociales de Chine (CASS) se réorganise en cinq Divisions académiques, qui remplacent les six Sections relativement autonomes qui existaient jusque là. L’historien LENG Zhong, vice-président de la CASS, a été élu président du presidium des Divisions académiques.
En même temps, 95 éminents professeurs et chercheurs en sciences sociales atteignant l’âge de la retraite ont été nommés académiciens honoraires. En revanche, 47 chercheurs reconnus ont été, pour la première fois, nommés académiciens dans les cinq Divisions de littérature, histoire et philosophie, d’économie, de science politique et sociale et droit, d’études internationalles et d’études marxistes.
CHEN Kuiyuan, président de la CASS, a affirmé que la création des Divisions et la sélection des académiciens font partie de la même réforme académique et structurelle. Les objectifs de cette réforme ne sont pas précisés. La CASS faisait parfois preuve d’une relative indépendance à l’égard du pouvoir et on verra vite si ce sera encore la cas demain.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Espace et marine de guerre

Une menace chinoise « hypersonique ? »

L’offensive des véhicules électriques chinois

La station spatiale Tian Gong accueille trois spationautes chinois. Dans l’espace, comme sur terre, l’humanité avance en ordre dispersé

Le « Dieu du feu » chinois s’est posé sur Mars