Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Trafics de véhicules et de plaques d’immatriculation militaire

Selon des sources APL, un contrôle civilo-militaire effectué par surprise en pleine nuit, il y a un an, sur l’autoroute Chengdu-Chongqing, avait détecté 32 véhicules sous fausse immatriculation militaire. En Chine, les véhicules militaires circulent gratuitement sur les voies à péage.
Depuis lors, l’Armée de Libération populaire et le ministère de la Sécurité publique ont organisé des contrôles systématiques de véhicules portant une immatriculation militaire.
Résultats : 30 gangs impliqués dans le vol, la contrefaçon et le commerce des plaques d’immatriculation ont été l’objet d’interpellations. La police a saisi 1.600 fausses plaques d’immatriculation et plus de 1.500 faux véhicules militaires. Un grand nombre de sociétés de transport ont été sanctionnées.
Le Département général politique de l’APL a demandé que l’Armée et les autorités locales coordonnent la répression et organisent un système permanent pour traiter cette question.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le grand défi politique des taxes à la propriété

Evergrande, un « cygne noir » dans la routine des analyses convenues

Contrôler le marché des capitaux et consolider la reprise

Huarong le fleuron de la « défaisance » dans la toumente. Coup d’œil sur l’endettement chinois

Performances, vulnérabilités, impasses et risques de sécurité. Tensions sur le marché des microprocesseurs