Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Un gros pépin pour l’exportation agro-alimentaire vers les Etats-Unis

Aux Etats-Unis, ce printemps, de nombreux animaux de compagnie, chiens et chats surtout, seraient morts de l’absorption de boulettes importées de Chine, contaminées par un produit augmentant artificiellement le taux de protéines. La « Food and Drug administration » américaine est arrivée à cette conclusion, mettant en cause une centaine de marques, et les autorités chinoises concernées en ont convenu.
Deux sociétés chinoises auraient exporté du gluten de blé et du riz enrichis par de la mélamine, un produit chimique ordinairement utilisé dans les plastiques et les fertilisants. Pékin a immédiatement annoncé une campagne de contrôles dans l’industrie alimentaire, les fertilisants et insecticides, ainsi que dans les médicaments et additifs destinés à la consommation animale.
L’affaire semble un peu ridicule, mais l’effet psychologique sur le public américain est important et pourrait avoir des conséquences commerciales. La Chine est en effet devenue un grand exportateur de nourriture pour animaux et une réaction de méfiance envers les produits chinois pourrait dépasser ce seul domaine.
Il semble que ce qui est en cause dans la production agro-alimentaire chinoise n’est pas tant la réglementation que le respect de celle-ci par les producteurs et exportateurs. Ce qui est, dans la pratique, plus inquiétant pour l’opinion publique américaine.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le grand défi politique des taxes à la propriété

Evergrande, un « cygne noir » dans la routine des analyses convenues

Contrôler le marché des capitaux et consolider la reprise

Huarong le fleuron de la « défaisance » dans la toumente. Coup d’œil sur l’endettement chinois

Performances, vulnérabilités, impasses et risques de sécurité. Tensions sur le marché des microprocesseurs