Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Xiong’an, le meilleur des mondes chinois

ANNEXE.

Autre vue générale de la zone de Xiong’an.


*

Le plan général du développement de Xiong’an a été rendu public le 21 avril dernier par une dépêche de Xinhua qui en a résumé le contenu.

Après un préambule reliant directement le projet au président Xi Jinping et insistant sur sa « profonde signification historique et stratégique », le document répété par les administrations locales du Hebei, des districts de Xiongxian, Anxin et Rongcheng, au cœur du projet, fixe les priorités et le cadre politique général des actions à mener d’ici 2035.

*

En 10 chapitres, le plan décline l’objectif final de créer un urbanisme adapté à l’ère nouvelle, édifié dans un « environnement écologique naturel », (…) « permettant de développer des technologies et des industries de pointe, équipé de services publics et de transports urbains de grande qualité, le tout dans une “cité verte et intelligente “, dotée d’un système de sécurité moderne. »

Destinée à abriter les fonctions « non politiques » de la ville de Pékin, la zone accueillera des collèges, des hôpitaux, des centres d’affaires et financiers et des industries non polluantes qui, tous devront se conformer aux critères définis par le gouvernement, d’une ville moderne en avance sur son temps.

Mêlant la planification à la propagande, le texte ajoute que l’environnement « protégeant ses habitants du “mal “ des grands centres urbains » (sera) « l’expression du développement moderne du pays et des avantages du « socialisme aux caractéristiques chinoises, constituant une cité modèle inédite dans l’histoire du développement humain. »

Dans ce contexte, le développement et la mise en valeur économique des 530 km2 ne concerneront que 30% des terres, tandis que 10% du domaine foncier seront protégées comme terres arables cultivées et que la densité de population ne dépassera pas 10 000 hab au km2 (rappelons que la densité de Paris est de 20 000 hab/km2 et celle de Hong Kong de 6600 hab/km2).

*

Avec des villes et villages à la surface réduite à 50 km2 aux constructions limitées en hauteur dont le style mêlera le traditionnel chinois aux meilleurs modèles architecturaux modernes, le cadre, dit le texte, offrira un environnement de travail esthétique et convivial aux services municipaux et à l’administration municipale. Le développement, promet encore le projet, protègera et mettra en valeur l’héritage culturel dans des parcs et musées, tandis que les anciennes ruines seront intégrées dans le paysage urbain neuf.

*

Simultanément à la promotion de la zone, les pouvoirs publics ont commencé la dépollution du lac de Bayangdian et de ses abords et entrepris de reboiser la région pour passer des 11% de couverture actuelle à 40%. L’objectif à terme est d’en faire un parc naturel protégé.

L’ensemble, devenu une zone urbaine d’avant-garde « bas-carbone », dotée d’un système de prévention des catastrophes naturelles, desservie par des transports rapides qui mettront la zone à seulement 30 minutes de Pékin et à une heure de Shijiazhuang la capitale du Hebei, accueillera aussi des centres technologiques de pointe et des laboratoires de recherche dans les secteurs de la biologie, des nouveaux matériaux, des télécommunications, des microprocesseurs et de la biochimie médicale.

Ils seront connectés aux administrations pourvoyeuses de crédits, à des bases de données consultables librement et à des centres de ressources humaines responsables d’attirer des talents, y compris étrangers.

Dès l’ouverture de la zone les restrictions imposées aux investissements étrangers seront réduites au minimum.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

La très grave crise porcine

Timides réactions populaires à « Big Brother » (suite)

Fragiles tentatives de ripostes à l’obsession normative

Chine – France et société chinoise. Quand Carrefour jette l’éponge, Walmart contre attaque

Réflexions sur l’assurance maladie, le « big data » chinois et les évolutions du monde