Your browser does not support JavaScript!

QuestionChine.net

Actualité

Savoirs

›› Editorial

Les repères brouillés du Parti

[8 juillet 2012] • François Danjou

La crise qui frappe le système politique chinois n’est pas la première. Le Parti en a connu d’autres et les leviers qu’il actionne, en dehors de la pure répression, sont efficaces. Avec le patriotisme économique, les progrès sociaux, les hausses de salaires, les exploits de la conquête spatiale et le raidissement face à l’intrusion des Etats-Unis dans sa zone d’influence directe, le Bureau Politique dispose d’une longue palette d’atouts sur lesquels il peut faire vibrer les fibres civiques, patriotiques et culturelles et y appuyer sa légitimité.

Dans la sphère économique, et en dépit des signaux d’alerte, il est vrai alarmants, répétés par tous les médias de la planète, la machine de la croissance dispose encore de l’amortisseur de ses formidables réserves de change et des marges de développement, encore en partie inexplorées, du développement de l’Ouest où les salaires, même en hausse, sont encore trois fois inférieurs à ceux de la côte Est.

Pourtant, les risques qui montent avec les vagues de mécontentement propagées par Internet et les réseaux sociaux, dépassent de très loin les défis économiques.

Début juin, la foule manifeste à Shifang – 50 km au nord de Chengdu au Sichuan -, contre l’implantation d’une usine d’affinage de cuivre. Les deux banderoles appellent à la protection de l’environnement. « Résistons avec détermination, protégeons notre jardin » et « protégez l’environnement, rendez nous notre jardin ».

Ponctués par des dérapages éthiques des cadres locaux rabroués par la foule en colère agitée par le net et désavoués par le Centre, les incidents qui se multiplient signalent d’abord une disharmonie entre les strates supérieures du régime à Pékin et les responsables subalternes du Parti, confrontés aux contradictions d’un développement dont les critères dépassent aujourd’hui les simples statistiques manipulables, et exigent une plus grande sophistication sociale et écologique.

Ils mettent aussi en évidence un flottement à la tête du Parti, partagé entre la nécessité de réformer le schéma de croissance du pays et son système politique et la crainte qu’une évolution vers plus de libertés affaiblisse le Régime.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

• À lire dans la même rubrique

L’apaisement de l’APEC et les hésitations du destin

[15 novembre 2014] • François Danjou

Li Keqiang en Eurasie. Les quelques fausses notes de la « grande musique »

[21 octobre 2014] • François Danjou

Hong Kong : un suffrage universel aux « caractéristiques chinoises. »

[10 septembre 2014] • François Danjou

Chute de la demande de crédits, vulnérabilité de l’immobiler, obstacles aux réformes et risques économiques

[15 août 2014] • François Danjou

Limites et risques politiques de la guerre contre les féodalités

[21 juillet 2014] • François Danjou

Sitemap