Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Bataille de procédures à Taipei

La troisième tentative de l’opposition taiwanaise de forcer le président CHEN Shui-Bian à démissionner a échoué, comme les précédentes, le 24 novembre. Les députés du parti indépendantiste DPP n’ont pas pris part au vote.
118 parlementaires ont voté en faveur de la motion de méfiance, alors que la majorité requise des deux tiers exigeait 28 voix de plus.
Par ailleurs, le leader de l’opposition Kuomintang (KMT) et maire de Taipei, MA Ying-Jeou a été contre-attaqué par des députés du DPP qui l’accusent d’avoir détourné une somme équivalente à 10.300 US dollars. MA, qui a été interrogé deux fois en une dizaine de jours, s’est engagé publiquement à démissionner si les procureurs l’inculpaient, ce qui n’est pas le cas jusqu’à maintenant.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Les défis de l’obsession réunificatrice

Tsai Ing-wen à la peine. Sous la vigilance de Pékin, le paysage démocratique de l’Île évolue

Taiwan à la recherche d’un nouveau soft-power

« Quand Pékin harcèle Taïwan, Washington lui ouvre les bras. »

Flambée de tensions dans le Détroit sur fond de « bruits de ferraille ». Quel avenir pour Taïwan ?