Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Evolution électorale à Taiwan

Malgré leur récente rencontre, MA Ying-Jeou, président du KMT, et James SOONG, chef du PFP, avaient du renoncer en novembre à réunifier leurs deux partis dans l’immédiat. Les relations entre les deux formations politiques de l’opposition -majoritaires ensemble au “Yuan législatif”- reviendront sans doute sur le tapis avant les élections parlementaires de 2008.
Lors des élections locales du 3 décembre, le Kuomintang a gagné 14 des 23 circonscritions en jeu, avec 50,95% des votants dans l’île. Le PFP n’a gagné que 1,1% des votes et un seul poste. Le parti “indépendantiste” DPP a enregistré un fort recul, avec 41,95% seulement des votants et la victoire dans six circonscriptions.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

« L’incident du Vendémiaire », une fébrilité chinoise

Le « Taïwan Relations Act » et les illusions du statu-quo

Les défis de l’obsession réunificatrice

Tsai Ing-wen à la peine. Sous la vigilance de Pékin, le paysage démocratique de l’Île évolue

Taiwan à la recherche d’un nouveau soft-power