Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial

L’harmonie en question

Causes, remèdes et obstacles.

Mais une fois les émeutes contrôlées et les meneurs mis en prison, les problèmes demeurent. Au moins deux questions se posent, au demeurant connexes : Quels sont les ingrédients à l’origine de ces flambées presque simultanées dans plusieurs provinces éloignées les unes des autres ? Et comment faire pour que le fossé creusé entre le pouvoir et certaines couches de la société ne s’élargisse pas, entraînant de nouvelles éruptions de violence et un plus grand discrédit du Parti ?

Déjà apparaissent les évasives vers des boucs émissaires qui pointent du doigt des menées étrangères, ou même l’action intérieure de clans rivaux, agissant en sous main pour discréditer la mouvance Hu Jintao et, à la faveur des troubles, resserrer le contrôle d’une société jugée dangereusement rétive et vulnérable à une contagion propagée par internet. Tout est possible, notamment à l’approche du 18e Congrès où il est probable que la lutte pour le pouvoir crispera les conflits.

Mais la cause évidente et commune qui crève les yeux est bien l’accumulation des désinvoltures, des abus et des injustices, promptement dénoncés par SMS ou sur le web. Une solidarité virtuelle qui ne crée certes pas une opposition politique organisée, mais diffuse, par l’image et le texte, l’impression lancinante d’un pouvoir mis fréquemment en difficultés sur les valeurs centrales d’attention au peuple que véhicule son message politique.

Quant aux remèdes, sujet de plusieurs réunions du Bureau Politique récemment organisées à Pékin, ils ne peuvent que renvoyer à une urgence tactique immédiate, visant la solution rapide des déséquilibres les plus flagrants. Le Centre de recherche du Conseil des Affaires d’Etat les a brutalement rappelés dans un rapport publié le 14 juin : « les migrants venant des campagnes sont marginalisés dans les villes et seulement considérés pour le faible coût de leur travail. S’ils ne sont pas intégrés dans le tissu urbain, et ne bénéficient pas des droits qui leur sont dus, de nombreux conflits surgiront, qui créeront une menace majeure de déstabilisation » (Les migrants relèvent la tête.).

Mais, puisque tous les conflits ou presque sont liées aux droits spoliés des individus sans recours juridique solide, l’étage supérieur de la réflexion politique ne peut manquer d’évoquer la nature des relations entre le système judiciaire et le pouvoir, réflexion, dont les attendus sont homothétiques des modes d’action des deux courants évoqués au début de l’article.

Faut-il, comme le suggère la mouvance Wu Bangguo, n°2 du régime, conserver l’emprise du pouvoir politique sur le système judiciaire, et, spéculant sur l’idéal confucéen de la rectitude morale du prince, espérer une harmonie sociale instillée par l’improbable symbiose vertueuse entre le peuple et l’oligarchie ? Ou ne doit-on pas tenter la stricte séparation des pouvoirs judiciaire et politique, seule en mesure d’établir la base légale, capable, par la vertu de son indépendance, de rétablir la confiance des spoliés ?

Encore faudrait-il accepter que l’appareil judiciaire, considéré par la tradition, plus comme un acteur de l’harmonie sociale, que comme l’instrument de la justice au profit des individus, soit autorisé à mettre à jour, par ses enquêtes, l’ensemble des éléments qui composent un dossier.

Or il arrive souvent que les ramifications de ce dernier s’insinuent jusque dans les secrets les plus sensibles de l’appareil du Parti et des conflits d’intérêts qui l’agitent. Une occurrence difficile heurtant de plein fouet l’idéal de transparence qui fonderait une justice efficace et qui constitue le combat politique d’un grand nombre d’intellectuels et d’hommes de loi, dont la voix porte peu.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Mer de Chine méridionale. Le fait accompli se pare de juridisme

En Afghanistan, Pékin face à la surenchère terroriste

La diplomatie du chantage. Quand le rapport de forces subjugue le droit

« Adoucir l’image internationale de la Chine ». Les intellectuels à la manœuvre

Le défi de la sécurité des Chinois au Pakistan