Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Lien Chan-HU Jintao : le communiqué définit un accord virtuel

Le communiqué signé lors de la rencontre Lien Chan-HU Jintao du 29 avril souligne l’accord des deux parties pour ouvrir plus largement le marché chinois aux produits taiwanais, signer un accord de paix formel, créer des liens entre armées et permettre à Taipei d’entrer dans certaines organisations internationales telles que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
Ces propositions sont toutefois subordonnées à un accord de CHEN Shui-Bian, président de Taiwan, ou à un retour au pouvoir du Kuomintang. Pour l’instant, le DPP et le président taiwanais rejettent un accord de ce type.
Fondé sur le retour au “Consensus de 1992”, le communiqué a évité les termes de “une seule Chine”, de souveraineté, ou de réunification, s’en tenant au contraire à des objectifs pratiques en écartant provisoirement toute discussion sur ces points sensibles. On peut s’attendre à ce que Pékin recherche un accord en des termes comparables avec James SOONG, président du PFP, dont la visite en Chine doit se dérouler pendant 9 jours à compter du 5 mai.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Les défis de l’obsession réunificatrice

Tsai Ing-wen à la peine. Sous la vigilance de Pékin, le paysage démocratique de l’Île évolue

Taiwan à la recherche d’un nouveau soft-power

« Quand Pékin harcèle Taïwan, Washington lui ouvre les bras. »

Flambée de tensions dans le Détroit sur fond de « bruits de ferraille ». Quel avenir pour Taïwan ?