Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Lien Chan, président du Kuomintang, est invité au sommet à Pékin

Après la visite en Chine de la délégation Kuomintang de 34 membres conduite par le vice-président Chiang Pin-Kun, le président (sortant) du parti Nationaliste, Lien Chan, est invité à son tour en Chine populaire le 26 avril. Il rencontrera les dirigeants chinois, dont probablement HU Jintao. Le Secrétaire général du KMT, LIN Feng-Cheng était à Pékin les 18 et 19 avril pour arrêter les détails de cette visite historique avec le Bureau des Affaires de Taiwan du PCC. Le séjour de Lien Chan pourrait durer une semaine et se dérouler à Nankin, Shanghai, Xi’an et Pékin.
Le PCC a fait tenir également une invitation similaire à James SOONG Chu-yu président du PFP, le deuxième parti d’opposition à Taipei. L’intéressé l’a immédiatement acceptée. Le président taiwanais CHEN Shui-bian, qui est contourné par ces initiatives, a exprimé de l’appréhension au sujet de ces contacts privilégiés entre les partis d’opposition et le parti communiste chinois. Il a demandé aux délégations de l’opposition de consulter les services taiwanais officiels avant leur départ.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Manoeuvres législatives

Présidentielles. Victoire de Lai Qing De ; net recul législatif du Min Jin Dang. Souple et pragmatique, Ko Wen-je renforce sa position d’arbitre

Présidentielles 2024 : Lai toujours favori. L’écart avec Hou se resserre. Les perspectives du scrutin législatif se brouillent

Promouvoir la démocratie et les libertés pour échapper au face-à-face avec Pékin

Nouvelle irruption de Terry Gou dans la course présidentielle