Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Mise en ordre de bataille au DPP ?

Pourquoi le premier ministre taiwanais SU Tseng-Chang céderait-il la place, dit-on, à CHANG Chun-Hsiung, un de ses prédécesseurs plus convivial ? Ce serait un effet inattendu du lancement récent de la campagne électorale pour la présidentielle de mars 2008, à laquelle par ailleurs le président CHEN ne peut plus se présenter lui-même.
Au lendemain de la primaire interne du DPP qui vient de nommer Frank HSIEH candidat unique du parti indépendantiste et d’écarter nettement les autres possibles (dont SU Tseng-Chang en particulier), CHEN craindrait que la popularité et l’esprit d’indépendance de ce dernier ne fasse de l’ombre au candidat du parti.
CHANG (président de la SEF) ayant de bonnes relations à la fois avec SU et avec le président actuel serait un des rares dirigeants DPP qui accepterait cette sorte d’intérim pour un an.
L’information, diffusée par les médias de Taipei, reste à confirmer. Le changement trop fréquent de premier ministre (six en huit ans) pourrait en effet nuire à l’image du parti au pouvoir.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Manoeuvres législatives

Présidentielles. Victoire de Lai Qing De ; net recul législatif du Min Jin Dang. Souple et pragmatique, Ko Wen-je renforce sa position d’arbitre

Présidentielles 2024 : Lai toujours favori. L’écart avec Hou se resserre. Les perspectives du scrutin législatif se brouillent

Promouvoir la démocratie et les libertés pour échapper au face-à-face avec Pékin

Nouvelle irruption de Terry Gou dans la course présidentielle