Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chronique

Visite à Rangoon d’une délégation des Conseillers du Commerce Extérieur (CCE) de Chine

Remarquablement organisée par les services de l’ambassade de France au Myanmar, la visite remet en question bien des idées reçues. On a souvent blâmé TOTAL d’être resté dans ce pays totalitaire, responsable de nombre d’abus contre les droits de l’homme.

Aujourd’hui, observant l’état de déliquescence dans lequel se trouve l’économie, traversée par des trafics et découpée en prébendes, on est en droit de se demander si, au fond, d’autres grands groupes n’auraient pas du imiter son exemple.

D’autant que tout indique que l’ouverture en cours avait été planifiée par la junte, et qu’elle a assez peu à voir avec les pressions extérieures. On peut même imaginer que la présence plus active des sociétés occidentales aurait pu accélérer le processus de normalisation du régime.

Faut-il revenir en Birmanie ?

Les réalités sont souvent tributaires de la manière dont l’observateur les voit. C’est une vieille histoire que les scientifiques connaissent bien. Les résultats d’une expérience sont aussi fonction de l’expérience elle-même. Même rigoureusement organisée, les conditions de l’observation influent sur les phénomènes qu’elle observe.

Il en est ainsi des affaires comme de la science. C’est ce qu’a constaté le PDG d’une PME de chaussures. Sentant un regain d’ouverture dans un pays d’Afrique, il avait en effet décidé d’envoyer un de ses commerciaux pour analyser la situation. Sitôt arrivé le commercial lui envoie un télégramme sans équivoque : « Rien à espérer ; ici, ils marchent tous pieds nus. »

Soucieux de ne pas faire d’erreur, le PDG envoie son deuxième commercial qui sitôt arrivé lui envoie un message non moins urgent : « envoyez échantillons ! Ici, ils sont tous pieds nus ! »

Par-dessus tout, restons donc humbles, modestes et pragmatiques. Pour un observateur peu au fait de la question birmane, après quelques jours de visite dans ce pays en ayant pour viatique quelques lectures de wikipedia et du guide du routard, éclairé par quelques rencontres avec des experts français et locaux (et j’espère que ceux-ci me pardonneront de vouloir donner un point de vue sur ce pays), le compte-rendu qui suit ne peut être que superficiel et du domaine des impressions et du ressenti.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Bruits de ferraille en mer de Chine de l’Est. Chronique d’un nationalisme enflammé et contrecoups

Retour sur la troublante psychose de l’origine fabriquée de la pandémie

A Hong Kong, Pékin impose le patriotisme électoral et éteint la mèche démocratique allumée par Chris Patten

Covid-19 – Wuhan. L’OMS a rendu son rapport. Satisfait, Pékin invite à regarder ailleurs

Les armes françaises en Asie