-->

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

Les embarras compliqués de la puissance chinoise

L’analyse qui suit examine la signification, les causes et les risques de la récente succession de tensions entre la Chine, les Etats-Unis, le Japon et plusieurs pays de l’Asie du Sud-est – dont les Philippines et le Vietnam - ponctuée par l’échec du dernier sommet des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN à Phnom-Penh, le 12 juillet (Voir la note de contexte).

Dans ce paysage heurté, où montent des tensions nationalistes antichinoises au Vietnam et aux Philippines, qui contestent de plus en plus durement les extravagantes revendications de Pékin en Mer de Chine, Washington joue un jeu serré. Ce dernier consiste à ne pas heurter la Chine en se tenant à l’écart des querelles territoriales, tout en réaffirmant sa présence militaire, la pérennité de ses alliances stratégiques sur le théâtre et sa détermination à protéger la liberté de navigation, dont Pékin affirme pourtant qu’elle n’est pas menacée.

Les Etats-Unis, qui ont, en 2011 et 2012, organisé des manœuvres militaires, non seulement avec la Corée du Sud et les Philippines, mais également avec le Vietnam - un signal auquel Pékin n’est pas indifférent - tentent, par crainte de l’enlisement ou d’un grave dérapage, de résister aux appels pressants des pays riverains qui les poussent à prendre partie dans les disputes de souveraineté. Quant aux pays de l’ASEAN, leur position est ambigüe. Tous souhaitent maintenir des bonnes relations avec la Chine, souvent pour des raisons économiques, mais espèrent pouvoir compter sur la garantie de sécurité américaine en cas de tensions avec Pékin.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• Vos commentaires

Par de villepin Le 23/07/2012 à 07h44

Les embarras compliqués de la puissance chinoise.

toutes mes felicitations pour cet article xavier de villepin

Par Anonyme Le 3/10/2012 à 20h47

Les embarras compliqués de la puissance chinoise.

Résidant au Vietnam , je suis très frappé par la similitude et la concordance dans le temps des luttes pour le pouvoir dans ces deux pays. C’est à croire que ces luttes sont liées. C’est à croire qu’aux même maux on applique les même recettes (tension nationaliste sur la mer de chine pour amuser la galerie, pendant qu’on règle les choses sérieuses).

Ici , toutes les chancelleries cherchent à savoir qui est pro chinois, qui est pro américain... Je pense ce débat inutile. Pour moi la question est qui est pro bo xilaï , qui est pro Ji Xiping ou Hu Jin Tao

Un peu comme si le Vietnam était déjà une province chinoise.

• À lire dans la même rubrique

Moon Jae-in, le nouveau président sud-coréen. Un surgissement à contre courant, entre indocilité et pragmatisme

L’ASEAN s’aligne progressivement sur la Chine. Volte face et contrepied américains

L’instabilité historique de la frontière sino-birmane. La longue patience de Pékin. Crises de migrants et diaspora chinoise dans l’ASEAN

Tillerson à Pékin. Les « chauds et froids » de la relation sino-américaine

Corée du Nord. Wang Yi met Washington au pied du mur