Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

Signes de dégel de la question nord-coréenne

Les 28 et 29 juillet derniers, après une rencontre entre Séoul et Pyongyang en marge d’un forum de l’ASEAN à Bali, les Etats-Unis et la Corée du Nord ont tenu à New-York une session de pourparlers qui semble mettre fin à plus de 2 années de rupture.

Le dernier accord entre Washington et Pyongyang date d’octobre 2008, quand Pyongyang promettait d’entamer un processus de dénucléarisation vérifié par l’AEIA. En échange, Washington acceptait de retirer la Corée du Nord de la liste des « Etats sponsors du terrorisme international ».

Depuis, les relations s’étaient à nouveau tendues après la prise en otage de deux ressortissants américains en mars 2009 et le 2e test nucléaire nord-coréen deux mois plus tard.

Ces événements précédèrent une sévère montée des tensions, ponctuées par le torpillage de la corvette sud coréenne Cheonan, le 26 mars 2010 (46 marins sud-coréens tués) et le bombardement de l’Ile sud-coréenne de Yeonpyeong par l’artillerie nord-coréenne, le 23 Novembre 2010.

La réplique d’artillerie de Séoul qui avait aussi engagé des chasseurs de combat F-16 avait conduit le SG des NU, Ban Ki-moon, Sud-Coréen lui-même, à estimer qu’il s’agissait de l’un des plus graves incidents depuis la fin de la guerre de Corée.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Les faces cachées de l’ouverture commerciale chinoise

Pressions américaines et résilience chinoise

Embardées verbales à l’ONU. Pékin inquiet et à bout d’arguments réagit avec placidité

Centrales nucléaires en mer de Chine. Pékin s’installe, les voisins s’inquiètent

Les BRICS à Xiamen. Contraste entre les discours et la réalité