Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Chine – Etats-Unis, guerre des taxes, guerre totale ou apaisement ?

Prémisses d’une guerre totale ?

Alors que même le consensus sino-américain sur la question coréenne semble se fissurer [2], que Pékin garde en mémoire l’exclusion de sa marine de l’exercice Rimpac et fustige les « intrusions » des navires de guerre américains dans les eaux adjacentes de ses ilots élargis et militarisés en mer de Chine du sud, le 8 juillet l’éditorial du Global Times, s’interrogeait sur le sens du passage de deux destroyers américains le 7 juillet dans le Détroit de Taïwan.

Tout en reconnaissant que les deux unités naviguaient dans des eaux internationales, l’auteur mettait en garde contre toute extension des querelles commerciales à la dimension stratégique de la relation où, dit l’éditorial, Washington doit garder en mémoire que la souveraineté de Pékin sur Taïwan fait partie « des intérêts vitaux chinois ».

Egalement destiné à Taïpei, le message évoquait de possibles ripostes militaires chinoises, comme le survol de l’île par des avions de combat de l’APL et leur franchissement de la « ligne médiane » du Détroit. Lire : Pressions chinoises (suite). (Après une mise en perspective du dilemme taïwanais, le sujet de la « ligne médiane » du Détroit est évoqué à la fin de la page 1 et tout au long de la page 2).

Le parti-pris chinois de l’apaisement.

Au milieu de cette atmosphère dont nombre de commentateurs considèrent qu’elle peut conduire à une sérieuse aggravation des tensions, tandis qu’à Washington, après les réticences chinoises (ou les difficultés) à réduire leurs exports et le déficit, les responsables commerciaux américains les plus agressifs comme Navarro et Lightizer ont pris le pas sur Mnuchin le plus accommodant secrétaire au Trésor, une occurrence mérite attention.

Le 8 juillet, le Global Times publiait une analyse de Clifford A. Kiracofe, ancien attaché parlementaire à la Commission des affaires étrangères du sénat des États-Unis, proche de la Chine, où il a donné des conférences à l’Université des Affaires étrangères de Pékin.

L’analyse focalisée sur la prochaine rencontre entre Putin et Trump, prenait le contrepied des critiques de l’establishment contre le président américain, critiques que l’auteur accusait de nourrir une vision du monde « néo-conservative, d’intervention et de confrontation », opposée à l’approche pragmatique de D. Trump qui rejetait explicitement la mentalité de guerre froide.

Dans cette perspective bloquée, ajoute Kirakofe, où l’oligarchie anti-Trump utilise les atouts les plus confidentiels de l’État tels que le FBI pour attaquer le Président, la rencontre avec Putin est l’opportunité pour Moscou et Washington de refonder la relation et coopérer sur des questions majeures au Moyen Orient et en Asie du nord-est, où l’appui de Moscou sur la question coréenne serait utile et où la coopération, de Moscou, Washington et Pékin avec les deux Corée serait de nature à construire une paix durable sur la péninsule.

En Syrie, les deux ont le même intérêt à éradiquer le terrorisme islamique dans un contexte où Trump avait souvent répété que la coopération Moscou – Washington dans la région serait le principal moteur de la paix.

Notes :

[2Le 8 juillet, un article du Global Times, soulignait la différence de ton entre Washington et Pyongyang dans les comptes rendus de la mission de Mike Pompéo en Corée du nord, où, contrairement à son premier voyage, le secrétaire d’État n’a pas été reçu par Kim Jong-un.

Tandis que Washington faisait état de « gros progrès », l’agence officielle nord-coréenne expliquait que la rencontre avait conduit à une « situation dangereuse, pouvant remettre en cause la volonté de Pyongyang de dénucléariser ». En cause et prudemment critiquée par la Chine, l’absence de proposition concrète américaine pour définir un chemin vers un traité de paix, Washington restant accroché sans esprit de recul, au préalable d’une « dénucléarisation complète et vérifiable ».


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

L’armistice Chine - Etats-Unis ne rassure pas les acteurs

Perspectives 2019, entre freinage, mesures de relance et signes de reprise

L’ANP 2019. Un empilement de défis économiques et politiques

Avis de tempête économique

Mettre les alarmes sur la dette chinoise en perspective