Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Les 裸官 – Luo Guan -, « fonctionnaires nus », dans le collimateur

BREVES

Candidats au Gaokao en baisse.

Selon le ministère de l’éducation le nombre de candidats à l’examen d’entrée à l’université, aujourd’hui 9 millions a baissé de 1,4 million depuis 2008. Les raisons en sont les premiers effets de la dénatalité et le nombre de jeunes Chinois étudiant à l’étranger, qui, aujourd’hui , dépasse 300 000.

Déjà en 2011 de nombreux établissements d’enseignement supérieur n’avaient pu honorer leur quota d’étudiants et ont été obligés de d’abaisser le niveau de la sélection. Entre 2002 et 2011, la barre avait été baissée de 50% et les taux d’admission avaient grimpé de 50 à 75%. Une politique qui souleva les critiques de ceux qui craignent la multiplication de diplômés peu qualifiés, candidats pour le chômage.

Selon un sondage du ministère de l’éducation, 97% des étudiants du supérieur adhèreraient aux valeurs essentielles de socialisme avec, au centre, les qualités d’honnêteté. 80% d’entre eux seraient prêts à rejoindre le Parti Communiste Chinois pour – dit le sondage – « servir la Nation et le peuple ». Toutefois, un autre sondage, publié cette fois par le ministère de la culture, révélait que 46,9% des étudiants souhaitaient rejoindre le Parti parce qu’ils y voyaient une meilleure chance de trouver un travail. Seulement 21% adhéraient à l’idéologie du Parti.

Espionnage.

Selon la presse de Hong-Kong et des Etats-Unis, un haut fonctionnaire du ministère de la sécurité a été arrêté par la sécurité d’Etat au début de l’année 2012. Le fonctionnaire, âgé de 38 ans, serait proche de Lu Zhongwei et de Qiu Jin, un des adjoints de la sécurité d’Etat. Compromis par une affaire de mœurs, il travaillait pour la CIA à qui il aurait passé des informations de nature économique, politique et stratégique.

L’affaire aurait été mise à jour après la défection de Wang Lijun au consulat américain de Chengdu en février dernier, quand une enquête avait été lancée contre la sécurité d’Etat. Si les informations étaient avérées, l’affaire serait le plus sérieux cas d’espionnage depuis celui de Yu Qiancheng refugié aux Etats-Unis en 1985, qui avait permis de mettre à jour l’agent double Larry Chin Wu-tai, membre de la CIA qui se suicida en prison. Pékin a toujours nié sa responsabilité dans l’affaire Larry Chin.

Le scandale affaiblit l’appareil de sécurité et la mouvance proche de Zhou Yongkang. Il pourrait gêner l’ascension au pouvoir de Yu Zhengsheng, actuel secrétaire du Parti de Shanghai, candidat pour le Comité Permanent, qui est précisément le frère cadet de Yu Qiansheng, dont la rumeur dit qu’il aurait été assassiné par des agents chinois sur une plage en Amérique Latine.

Pétition pour libérer un adepte du Falun Gong

Pour la deuxième fois en 2 mois plusieurs centaines de pétitionnaires se sont rassemblés dans le Hebei pour demander la libération de Zhang Xiangxing, un adepte du Falun Gong (FLG). Après Zhouguantun en avril, un autre rassemblement à eu lieu à Tangshan, le 29 mai dernier.

Zhang, qui pratique le FLG depuis 2003, a été arrêté le 25 février, puis transféré à l’hôpital psychiatrique de Ankang, où sa condition physique serait gravement détériorée. Sa famille a reçu une facture de 10000 RMB (1250 €) pour prix des drogues qui lui ont été injectées par l’hôpital.

Le ministère de la santé brise le tabou du Qigong.

Après 13 années de condamnation du Qigong par le Parti, qui l’assimilait à la pratique du Falun Gong, plusieurs journaux chinois viennent d’en faire l’éloge, signalant une évolution de la position officielle. Plusieurs médecins et personnels soignants ont récemment suivi une cession d’initiation à la pratique du Qigong de 9 jours, dont les bienfaits ont été publiés par le Bureau de la santé publique du Gansu.

Cette évolution n’aurait pas été possible sans l’approbation des plus hautes strates du régime. Selon le journal Epoch Times, une source à Pékin affirme qu’un consensus serait intervenu au sommet du pouvoir pour réhabiliter les persécutés du Falun Gong.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

L’heure est à la frugalité

Indices d’une mise aux normes des mœurs dans une ambiance générale de défiance et de contrôle politique

Nouvelles de la pandémie

Au Henan et à Zhengzhou, la « Ville-éponge », un remarquable effort de solidarité des géants du numérique

Le très faible enthousiasme pour la « politique des trois enfants »