Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Lectures et opinions

Xi Jinping et la gouvernance de la Chine

Le livre présente les discours, réponses aux questions et instructions au Parti par le Président Xi Jinping entre le 15 novembre 2012 et le 13 juin 2014. On y trouve également 45 photos du président au cours de différentes périodes de sa vie.

Plusieurs articles de la presse internationale et française sont récemment revenus sur l’ouvrage de Xi Jinping : « La gouvernance de la Chine », révélé pour la première fois au public occidental à la foire du livre de Francfort en octobre dernier.

Compilation des discours, lettres et commentaires du n°1 chinois depuis le 18e Congrès, l’ouvrage qui n’est pas un précis de philosophie politique, se présente plutôt comme un Livre Blanc des intentions et des méthodes de la Direction du régime en prise directe avec l’actualité et les difficultés des réformes socio-économiques nationales et celles des tribulations de la montée en puissance stratégique de la Chine.

De la force de l’image à la propagande.

Ponctué de nombreux aphorismes moralisateurs et d’images concrètes qui font le sel des discours chinois comme la « flèche du Marxisme tirée à la fois sur la cible de la révolution et celle de la réforme », le livre n’évite pas l’écueil des discours politiques édulcorés allant jusqu’à la langue de bois.
Glosant par exemple sur les intentions pacifiques de la Chine, accompagnées par les projets de « nouvelles routes de la soie » ou sur les stratégies commerciales « gagnant-gagnant », il passe sous silence les tensions avec les Philippines, le Vietnam et le Japon qui n’ont pas cessé depuis 2008, nourries par les revendications ou les raideurs de Pékin dans les mers de Chine du Sud et de l’Est, ou avec l’Inde sur les hauteurs glacées de l’Himalaya.

A l’intérieur, le développement à propos du « rêve chinois » - nouvelle expression de l’ancien idéal de renaissance 复兴- fuxing – montre que la Chine se débat avec les pièges de la modernisation politique et se heurte aux contradictions du droit et de sa propre constitution émasculée par le dogme du « rôle dirigeant du Parti ».

La complexité de cette dissonance apparaît clairement dans l’exposé des relations du pays avec Taïwan quand la population et les hommes politiques de l’Île qui rejettent la tutelle du Parti communiste chinois et la réunification sous son égide, sont implicitement accusés de nourrir le feu de la discorde en « apportant du bois ».

Les grands défis et les solutions aux « caractéristiques chinoises ».

Balayant la longue liste des défis auxquels le pays est confronté qui vont du « socialisme aux caractéristiques chinoises », jusqu’aux relations internationales (plusieurs chapitres) surtout articulées autour du « nouveau type de relations entre grands pays », en passant par le concept « un pays deux systèmes », l’État de droit, la défense nationale, les réformes socio-économiques et l’écologie, l’ouvrage déjà diffusé à plus de 3 millions d’exemplaires (2,9 millions en Chinois et plus de 200 000 traduits en huit langues mérite attention pour ce qu’il dit de l’évolution du pouvoir politique chinois ainsi que pour l’intérêt et les commentaires, parfois les malentendus qu’il suscite.

Les éditions du Centenaire qui publient l’ouvrage en Français et la librairie « Le Phoenix », où le livre est disponible pour 15€ ont été achetées par « China International Book Trading Corporation » un groupe spécialisé dans l’exportation de livres dédiés à la culture chinoise.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Fu Ying analyse les tensions sino-américaines

Le dangereux face-à-face entre Pékin et Washington

Le sommet intercoréen du 27 avril 2018 Des symboles à transformer en résultats concrets lors du sommet Trump-Kim

Les errements du Quai d’Orsay en Chine. René Viénet met en perspective les mémoires de l’Ambassadeur Claude Martin

A propos des « funérailles érotiques » par Patrice Fava