Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Lectures et opinions

8e mois, 8e jour : triomphe, images et illusions

Car dans ce grand déploiement médiatique tout est image. La contradiction couve encore sous le manteau entre l’efficacité de la pesante machine chinoise et la gloire un peu bon enfant d’un des plus grands artistes d’Hollywood. Au travers des JO, devenus un instrument de sa propagande qui se veut époustouflante, efficace et unique, le régime s’oppose à la vision de Spielberg, soignant sa réputation de metteur en scène génial et de « baba-cool », adepte des histoires imaginaires, édifiantes, qui pointent avec tact et un rare sens poétique l’oppression des systèmes sur les individus.

Mais Spielberg n’est pas le seul empêtré dans ce dilemme. D’autres organisations de défense des droits des individus, (journalistes ou internautes harcelés et emprisonnés en Chine, souvent pour des vétilles), promettent des actions spectaculaires pendant les JO, après avoir cru un moment qu’en gage de bonne volonté pré-olympique, Pékin ferait un effort de tolérance policière. On dénonce aussi le cynisme des organisateurs qui, ayant accepté d’assouplir, pendant les JO, les règles de circulation des journalistes - sauf auTibet - , ont déjà prévenu qu’après la fête les restrictions anciennes seraient rétablies.

Au fond à Pékin, la marche vers les JO accompagne deux séries d’illusions.

Celles de ceux qui croient que la fraternité du sport et les rêves d’universalisme qu’il véhicule pourraient, comme ce fut le cas en 1988 dans la petite péninsule coréenne sous influence américaine, bousculer la rigidité du régime. Mais en Chine, ce dernier reste fermement arc-bouté au principe de parti unique, à la tête d’un pays continent et d’une population pléthorique, très contrôlée et encore en grande partie fermée aux enjeux des JO qui ne sont pas les siens.

Illusions aussi de ceux qui, en Chine, s’imaginent qu’il est possible d’instrumentaliser à leur profit, sans en payer le prix, un événement, dont la charge universelle symbolique, morale, culturelle et historique reste très forte, en dépit des dérives marchandes qui en ont altéré le sens.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

« Evergrande », le spectre d’un effet domino

IRSEM. Un rapport foisonnant sur l’ampleur protéiforme des stratégies d’influence de Pékin

La chute de Kaboul vue de Chine

« Un complot contre la Chine ? Comment Pékin voit le nouveau consensus de Washington ». Par Wang Jisi

Washington lâche la bride à Nord Stream 2. La Chine en ligne de mire