Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Lectures et opinions

L’expérience de Chongqing, modèle du « socialisme de marché »

Le site « La vie des idées » a récemment mis en ligne un intéressant article d’Emilie Frenkiel qui rapporte un entretien avec Cui Zhiyuan. Ce dernier, diplômé en Sciences Politiques de l’Université de Chicago, aujourd’hui rentré en Chine où, dit-il, « on trouve d’avantage de flexibilité et où les choses ne sont pas déterminées de façon irrévocable », participe personnellement à l’expérience politique et sociale tentée par Bo Xilai à Chongqing.

L’article éclaire d’abord la méthode pragmatique de l’actuel système politique chinois, basée sur l’expérience tentée localement, - héritée du « traverser la rivière en tâtant les pierres » de Deng Xiaoping -, avec l’appui de chercheurs et de spécialistes des grandes Universités ou des Centres de recherche.

Les thèmes des expérimentations touchent à des domaines parfois aussi complexes que la mise en œuvre de « l’économie socialiste de marché », qualifiée par Cui Zhiyuan de « mélange original de biens publics et d’économie de marché, distinct de la social-démocratie, en ce sens qu’il se situe au niveau de la distribution des revenus primaires et non de la redistribution ». C’est bien cette direction qu’explore le Secrétaire du Parti de Chongqing, conseillé par Cui. L’expérience vise en effet à redistribuer les revenus primaires par un système idéal de cogestion socio-économique à grande échelle.

Ce dernier valoriserait au mieux de nombreuses interactions qui vont des coopérations entre les dirigeants des entreprises et leurs ouvriers aux synergies socio-économiques et financières entre les entreprises publiques bénéficiaires (c’est l’un des points clé, dont rien de dit qu’il soit toujours possible), la société urbaine en quête de services de plus en plus chers et toujours plus sophistiqués, et les villageois, habituellement laissés pour compte, mais qui, grâce à l’expérience en cours peuvent tirer le meilleur prix de leurs terres agricoles reconverties.
L’expérience semble ainsi rechercher une troisième voie entre, d’une part les appels pour une ouverture démocratique qui se rapprocherait des systèmes politiques occidentaux, comportant cependant des risques importants pour la pérennité du pouvoir du Parti, et d’autre part la fermeture politique sans nuance exprimée par le 5e plenum du Parti en octobre dernier, qui porte en elle de graves menaces d’affrontements entre un pouvoir rigide et une société civile plus réactive. (Voir notre article)


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Washington lâche la bride à Nord Stream 2. La Chine en ligne de mire

Qu’en est-il du « piège » chinois de la dette ?

Du côté de « l’Indopacifique », la mauvaise santé économique de l’Inde

François Heisbourg : Le mystère non résolu de l’origine de la pandémie à Wuhan

« Renverser ciel et terre » Une plongée saisissante dans la tragédie de la révolution culturelle