Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Pollution et prostitution : Les effets mitigés de la transparence

Récemment l’État chinois s’est essayé à deux exercices de transparence destinés à corriger des pratiques désinvoltes catastrophiques ou des comportements amoraux dont, à l’évidence, la machine politique attendait des réactions positives de la société.

L’un avait pour objet la lutte contre la très grave pollution dont souffre la Chine et a bénéficié de l’appui enthousiaste de la société civile, dans un contexte général où les dégâts écologiques commencent très sérieusement à endommager l’image du Parti.

L’autre concernait la lutte contre la prostitution dans la province de Canton avec probablement en arrière plan une offensive contre les cadres du Parti impliqués dans le commerce du sexe, lui-même noyé dans de vastes réseaux de corruption. Contrairement au premier, la transparence sur l’aspect glauque du commerce du sexe ne reçut pas le même accueil favorable du public.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Désordres bancaires, crise immobilière sur fond de corruption. Avis de coup de tabac socio-économique

Le projet de corriger la forte proportion de femmes dans l’enseignement objet de controverses

Tensions sur l’emploi des jeunes diplômés

A huit mois du 20e Congrès, douleurs et ajustements de la « stratégie-forteresse » de « zéro-covid »

Explosion épidémique à Hong Kong