Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Lectures et opinions

Tibet, Sichuan : deux témoins oculaires donnent leur version des faits

Au Tibet la situation n’est peut-être pas si univoque que l’écrivent les grands médias occidentaux. La violence qui a éclaté au Tibet et s’est étendue au Sichuan et au Gansu est fille de l’histoire et s’alimente des différences culturelles, sources d’insondables incompréhensions, auxquelles s’ajoute le ressentiment des Tibétains face à l’arrivée massive des Han dans ce vaste territoire à la population clairsemée.

Cette immigration fonde l’accusation de « génocide culturel » d’un peuple dont la religion, à l’organisation encore très arriérée, constitue un mode de vie unique que le pouvoir à Pékin s’efforce de contrôler, sinon de modifier. Les troubles se nourrissent aussi du souvenir des répressions de 1959 qui hante l’esprit d’un peuple nomade encore fruste, capable de réactions très brutales, dont le mode de vie, à l’opposé de celui des grands centres urbains, est dominé par l’amour des grands espaces.

Question Chine publie ici -sans les prendre à son compte- les témoignages de deux françaises habitant l’une à Lhassa, l’autre à Chengdu qui expriment des visions différentes des événements.

Ces récits sont d’autant plus précieux qu’ils sont ceux de témoins de la première heure racontant sans arrière-pensée ce qu’ils ont observé.
D’autres sources ont également confirmé qu’à Lhassa l’intervention plutôt tardive de la police a d’abord été mesurée, voire par endroits, timorée.

Le témoignage de la résidente de Chengdu, publié par le site Aujourd’hui La Chine et l’AFP, apporte quant à lui un éclairage sur la manière dont les Chinois voient les Tibétains. Il est l’autre version des haines qui se cristallisent et ne présagent rien de bon.

C’est la raison pour laquelle, la communauté internationale, au lieu de faire peser la pression, pour l’instant inopportune d’un boycott des JO, serait mieux avisée de s’impliquer pour faire reprendre les négociations entre le Dalai Lama et Pékin, interrompues en 2006.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• Vos commentaires

Par djamta Le 20/03/2008 à 20h25

Tibet, Sichuan : deux témoins oculaires donnent leur version des faits.

Arrêtons le mensonge et la moquerie !
Pour quoi les reporteurs occidentaux n’ont pas eu le droit de filmer ?
J’ai vu avec mes propres yeux, en Roumanie communiste, ces sortes de témoignage « véridiques ».

Toute la répression communiste était basse sur un simulacre de procès, puis les condamne était exécuté ou emprisonné.
Je ne jamais compris si c’était parce que la conscience des bourreaux a besoin d’être aussi ménagé ou juste pour prolonger leur plaisir de disposer à propre gré de la vie d’un autre homme.

Par Philippe Le 20/03/2008 à 22h39

Tibet, Sichuan : deux témoins oculaires donnent leur version des faits.

Pourriez-vous donner votre source pour le premier témoignage ?
il est intéressant... mais où l’avez vous trouvé ?
j’avais déjà lu le 2nd sur « Aujourd’hui La Chine » (vous devriez mettre le lien quand même)

Par Philippe Le 21/03/2008 à 10h26

à lire :

en complément :

http://www.aujourdhuilachine.com/actualites-chine-tibet-des-images-officielles-chinoises-qui-jettent-le-trouble-6121.asp?1=1
comment savoir ce qu’il s’est vraiment passé ?

Site indiqué : Tibet : des images officielles chinoises qui jettent le trouble

Par andré Le 21/03/2008 à 14h10

Tibet, Sichuan : deux témoins oculaires donnent leur version des faits.

Pour Djamta : la Roumanie est un bon exemple de mensonges colportés par les médias occidentaux dans les moments émotionnellement forts : lors de la chute de Ceaucescu, ils ont parlé pendant plusieurs jours de centaines de personnes massacrés, pour finalement reconnaître que c’était faux, et avoir le culot de s’étonner d’avoir été trompé, alors que dès la 1re heure des témoignages existaient mettant en garde contre ces mensonges.

Par helene Le 22/03/2008 à 23h18

Tibet, Sichuan : deux témoins oculaires donnent leur version des faits.

Madame l’eurasienne, êtes vous payée par les Chinois,

Les tibétains ont au moins le mérite de signer leurs articles......
Les personnes emprisonnées au Tibet, (dont des enfants), sont-ils des faux Tibétains ?....
Ceux qui passent par les cols, pour arriver au Népal, quittant leur pays, au risque d’y laisser leur vie seraient tous eux aussi des faux Tibétains ?...
Vous allez bientôt aussi nous réécrire leur histoire....
Madame, achetez-vous une conscience (ou une paire de lunette) merci helene q.

• À lire dans la même rubrique

La chute de Kaboul vue de Chine

« Un complot contre la Chine ? Comment Pékin voit le nouveau consensus de Washington ». Par Wang Jisi

Washington lâche la bride à Nord Stream 2. La Chine en ligne de mire

Qu’en est-il du « piège » chinois de la dette ?

Du côté de « l’Indopacifique », la mauvaise santé économique de l’Inde