Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

Tibet. Recadrage et controverses internes

S’inscrivant dans les désaccords sur le degré d’ouverture politique, la stratégie à l’égard des irrédentismes ethniques fait également l’objet de tensions internes. Celles-ci, qui agitent les plus hautes strates du pouvoir chinois, sont récemment apparues au grand jour entre une experte de la question tibétaine et le Bureau Politique.

Le 9 juillet dernier, le Quotidien du Peuple réaffirmait la position très rigide du Parti sur le Dalai Lama, après que la police aurait ouvert le feu au Sichuan sur une foule de disciples rassemblés à l’occasion de l’anniversaire du chef religieux.

L’article citait Yu Zhengsheng, n°4 du régime, en charge des questions ethniques, qui appelait à la fois à l’amélioration des conditions de vie des Tibétains et à la lutte contre « les activités séparatistes de la clique du Dalai Lama ». Il ajoutait que la « voie moyenne » prônée par ce dernier et par le gouvernement en exil, comprenant « un soi-disant haut degré d’autonomie du Grand Tibet » était complètement opposée à la constitution du pays et à la vision chinoise de l’autonomie des ethnies.

Ce recadrage sans concession qui traitait le chef religieux tibétain de « séparatiste » prenait brutalement le contrepied d’une interview accordée le 12 juin à Asia Weeks, basé à Hong Kong, par Madame Jin Wei, Directrice adjointe des études ethniques et religieuses à l’Ecole Centrale du Parti.

Elle expliquait notamment que le fait de traiter le Dalai Lama comme un ennemi n’aboutissait qu’à dresser les 6 millions de Tibétains contre le Parti Communiste Chinois, alors que le Chef religieux, considéré par les Tibétains comme le Bouddha Vivant, était la clé de la question tibétaine.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

A Hong Kong, la justice met fin à l’indulgence

A Hong Kong, un tribunal invalide 4 parlementaires récemment élus

La force du symbole de Liu Xiaobo et la crainte des influences occidentales

L’arrestation du PDG des assurances Anbang, pointe émergée du labyrinthe financier et politique chinois

Le parti et ses milliardaires. Histoires troubles, corruption et querelles politiques