Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Lectures et opinions

Chine Etats-Unis. Perspectives croisées

Bush et Hu Jintao se sont croisés à Hanoi lors du sommet de l’APEC. Le Président américain, très affaibli par les échecs de la guerre en Irak et le désaveu des élections au Congrès, venait de Singapour. Son discours à l’Université nationale de la Cité Etat a appuyé l’idée d’un grand marché autour des rives du Pacifique, évoqué les défis énergétiques d’une région qui compte les cinq plus gros consommateurs de pétrole de la planète, insisté sur l’engagement des Etats Unis pour les grands problèmes de santé qui pèsent sur le destin de la région, et dénoncé le risque posé par la nucléarisation de la Corée du Nord. Laissant entrevoir une approche peut-être moins rigide du régime de Kim Jong Il, il a aussi souligné que Washington était prêt à fournir à Pyongyang assurance de sécurité et aide économique, pour peu que la Corée du Nord abandonne son programme nucléaire militaire. Surtout, il a clairement indiqué que Washington, dont la politique de sécurité restait axée autour du développement de la démocratie et de la liberté, continuerait à soutenir ceux des pays en développement luttant contre la corruption, fidèles aux principes de bonne gouvernance et respectant l’état de droit.

Hu Jintao en revanche, auréolé du tout récent succès du sommet Chine-Afrique à Pékin et du rôle joué par la Chine dans le retour de Pyongyang la table du dialogue à six, a dans son discours de Hanoi, enfoncé le clou de son message inlassablement répété aux dirigeants africains : l’aide économique de la Chine aux pays en voie de développement était prodiguée sans aucune contrainte. Constatons d’abord que l’influence du Président chinois, habilement portée à bout de bras par une propagande qui arrose la planète entière et ne laisse rien au hasard, s’accroît dans son propre pays, en Asie et même dans le monde. Dans le pays de l’ancien Tiers Monde beaucoup admirent la manière dont la Chine continue de gérer ses contradictions entre une démocratie toujours maintenue sous le boisseau et le bouillonement de son développement économique. Bien sûr Hu Jintao a également plaidé pour la reprise des négociations du cycle de Doha et pour le projet d’une zone de libre échange en Asie, articulée autour de l’ASEAN plus trois (Chine, Japon, Corée), prélude au grand marché des rives du Pacifique ; il a aussi exprimé ses inquiétudes face à la radicalisation nord-coréenne. Mais la connivence entre Washington et Pékin s’arrête là.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

La chute de Kaboul vue de Chine

« Un complot contre la Chine ? Comment Pékin voit le nouveau consensus de Washington ». Par Wang Jisi

Washington lâche la bride à Nord Stream 2. La Chine en ligne de mire

Qu’en est-il du « piège » chinois de la dette ?

Du côté de « l’Indopacifique », la mauvaise santé économique de l’Inde