Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

Environnement : Un ministère plus puissant, mais toujours de grands défis

Brèves.

• Panneaux solaires chinois en Afrique.

1er producteur mondial de panneaux solaires, la Chine a selon le China Daily, l’intention de réduire drastiquement la dépendance aux énergies fossiles de 40 pays africains, ouvrant ainsi un nouveau marché pour les fabricants chinois. Les études de marché devraient débuter en juin, avec comme premiers objectifs l’installation de panneaux sur les toits des écoles et des hôpitaux. Le prix estimé de chaque projet serait de 1,5 à 3 millions de $.

L’initiative, portée par 2 compagnies chinoises du secteur - JA Solar Holding Co et Suntech Power Holdings - s’inscrit dans un plan d’ensemble de 100 projets d’énergie propre, proposé à l’Afrique par Wen Jiabao en 2009.

La progression du secteur qui était de 100% en 2010, ralentira cette année et ne devrait plus être que de 60% - dit le China Daily - suite à la baisse des subventions européennes. La Chine produit la majeure partie de panneaux solaires vendus dans le monde, mais elle n’a, elle-même, acheté que 3% de cette offre. La majorité des panneaux produits en Chine sont de basse qualité, et leur durée de vie est limitée.

Cette réalité pose le problème du traitement des composants des équipements hors d’usage, en général très polluants qui nécessiteront des sites spéciaux de recyclage, ce qui induira un surcoût à venir.

• Fin des subventions aux éoliennes chinoises.

Pour mettre fin à un différend commercial à l’OMC sur les éoliennes, la Chine a accepté de cesser ses subventions au secteur. Celles-ci étaient de surcroît assorties de l’obligation d’acheter des pièces détachées fabriquées en Chine. Une disposition qui heurtait les intérêts des producteurs de pièces détachées européens et Américains.

• Augmentation du prix de l’électricité.

Les pouvoirs publics ont repoussé le plus tard possible la décision d’augmenter les prix de l’électricité, finalement intervenue le 1er juin, pour les industriels et les agriculteurs. C’était la première hausse depuis un an.

La hausse des prix du charbon que les pouvoirs publics avaient d’abord interdit de répercuter sur les prix de l’électricité, avait mis en difficulté les opérateurs nationaux. Pour équilibrer leurs comptes, ces derniers mettaient en panne les centrales, provoquant de fréquentes coupures.

La hausse des prix de l’électricité complique la lutte contre l’inflation. Elle induira une hausse de la consommation du charbon et de son prix que les pouvoirs publics tenteront de contrôler. Mais de nouvelles vagues de coupures à l’été paraissent inévitables.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

L’offensive des véhicules électriques chinois

La station spatiale Tian Gong accueille trois spationautes chinois. Dans l’espace, comme sur terre, l’humanité avance en ordre dispersé

Le « Dieu du feu » chinois s’est posé sur Mars

La station 天宫 Tiangong entre dans sa phase finale

Du train magnétique à l’écologie automobile intelligente. Mythes et réalités du nationalisme technologique