Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

Environnement : Un ministère plus puissant, mais toujours de grands défis

• Opération batteries propres.

Une opération coup de poing menée en mai par le gouvernement contre 300 usines de batteries au plomb / acide dans le Zhejiang et dans la province de Canton toutes fermées pour non respect des règles de sécurité environnementales a brièvement mis sous tension le marché du plomb.

Mais les fermetures n’ayant concerné que les petites unités de production, la confiance est vite revenue. Pour 2012, la demande chinoise restera inchangée, pour un prix pouvant varier entre 2500 $ et 3000 $ la tonne.

Mais une autre pollution tout aussi préoccupante, prenant de l’ampleur, est liée aux batteries des bicyclettes électriques, dont l’usage explose. Après 2 années d’utilisation en moyenne elles sont abandonnées dans des décharges à la périphérie des villes, où les travailleurs les désossent pour en récupérer le plastic et le plomb.

• Controverse autour des taxes carbone infligées par l’UE aux compagnies aériennes.

Après une brève période de tensions, l’EU pourrait exempter les compagnies aériennes des pays émergents de sa nouvelle taxe carbone.

Se référant à la règle des responsabilités différenciées, installant deux poids deux mesures entres les pays développés et les pays émergeants, la Chine avait annoncé le 7 juin qu’elle ne se conformerait pas à la nouvelle règlementation européenne imposant, à compter du 1er janvier 2012, une taxe carbone aux compagnies aériennes dont les appareils ne seraient pas aux normes d’émission définies par l’UE.

Selon l’UE, les compagnies refusant la règlementation s’exposeraient à des sanctions pouvant aller de fortes amendes à la suspension de leurs vols. 16 compagnies chinoises effectuent des vols vers les pays de l’UE.

Le 6 juin le Directeur Général de l’IATA a accusé l’UE d’avoir fait cavalier seul, ignorant les règlementations internationales, créant un différend autour de mesures qui ne contribueront pas à réduire les émissions.

Il reste que pour des raisons d’organisation, de choix des itinéraires et de charge de carburant au décollage, les appareils des compagnies chinoises, chargés au maximum, consomment en général 15 à 20% de carburant de plus que leurs homologues occidentales, dont la charge au décollage est calculée avec précision en fonction des conditions de vol prévues.

• Les métaux lourds dans le collimateur du ministère de l’environnement.

Le 31 mai, le ministre de l’environnement Zhou Shengxian déclarait ouverte la guerre contre la pollution des métaux lourds. Cette fermeté nouvelle prévoit l’arrêt des usines et des projets polluants. Elle vient après une longue série d’empoisonnements au plomb survenus dans les provinces du Zhejiang, Canton, Anhui, Yunnan, Hubei et Hunan.

Le 12e Plan, dévoilé en mars, avait déjà fixé l’objectif d’une réduction de 15% d’ici 5 ans, calculée à compter de 2007, des rejets de métaux lourds. 14 provinces à forte concentration d’industries polluantes ont été ciblées : Mongolie, Jiangsu, Zhejiang, Jiangxi, Hunan, Henan, Hubei, Canton, Guangxi, Sichuan, Yunnan, Shaanxi, Gansu, Qinghai.

Le Plan prévoyait aussi de fermer les sites situés proches des sources d’eau potable et les usines incapables de réduire les rejets. Sont visées les fonderies, les mines illégales, les producteurs de batteries, les industries du cuir, les usines chimiques. Une aide publique est prévue pour moderniser les procédés de fonderie.

• La Chine en tête des émissions dioxyde et N°1 des énergies alternatives.

Selon une étude conduite par BP, les émissions de dioxyde de carbone chinoises ont augmenté de 10,4% en 2010, - représentant 25% des émissions mondiales -, dans un contexte où la hausse mondiale moyenne était de 5,9%, la plus rapide depuis 1969. La consommation chinoise de charbon a augmenté de 10,1%, comptant pour 48,2% de la consommation mondiale.

La hausse mondiale d’énergie hydroélectrique a été de 5,3%, dont 60% est attribuée à la Chine qui a fortement augmenté sa capacité. La Chine a également été, avec les Etats-Unis, la principale responsable de l’augmentation de l’énergie éolienne, les deux pays comptant pour 70% de la hausse mondiale.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

L’offensive des véhicules électriques chinois

La station spatiale Tian Gong accueille trois spationautes chinois. Dans l’espace, comme sur terre, l’humanité avance en ordre dispersé

Le « Dieu du feu » chinois s’est posé sur Mars

La station 天宫 Tiangong entre dans sa phase finale

Du train magnétique à l’écologie automobile intelligente. Mythes et réalités du nationalisme technologique