Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Perspectives pour 2012. L’art du pilotage à vue

• Baisse des réserves de change. Baisse de l’excédent commercial. Fuite des capitaux.

Selon les statistiques de la Banque de Chine, les réserves de change ont baissé en septembre, se sont redressées en octobre, mais sont reparties à la baisse. Sur une année, les réserves ont augmenté de 11,72 % en 2011, ce qui constitue la plus faible hausse depuis 10 ans. La masse totale des réserves de change étaient de 3181 Mds de $ en décembre, contre 3202 Mds en septembre.

Cette tendance s’accompagne d’une diminution de l’excédent commercial et d’une accélération de la fuite de capitaux signalée par la Banque de Chine. Selon Tao Ma, Docteur en économie à l’Université du Peuple, la masse des capitaux ayant quitté la Chine au cours des 10 dernières années serait de 300 Mds de $, - Selon le China Daily, qui confirme la tendance par un article du 20 décembre, la fuite était estimée à 3,9 Mds de $ en octobre et 4,4 Mds de $ en novembre. Les deux tendances combinées exercent une pression à la baisse sur la monnaie chinoise.

• Investissements massifs au Portugal.

La compagnie nationale chinoise de distribution d’électricité « Guojia Dianwang Gongsi 国家电网公司 » a annoncé à la mi-janvier qu’elle allait acheter 25% des parts de son homologue portugaise, pour un montant global de 1,4 Mds d’€.

Guojia Dianwang offre 1 Md d’€ par la Banque de Développement de Chine pour couvrir immédiatement les dettes du groupe portugais et bénéficiera en retour de ses appuis pour ses investissements au Brésil (où le groupe chinois est déjà présent), au Mozambique et en Angola.

C’est le deuxième engagement d’envergure de la Chine en moins d’un mois au Portugal. En décembre, le groupe San Xia - Trois Gorges 中国长江三峡集 团公司 - remportait un appel d’offre pour acquérir 21% des parts du groupe Energia de Portugal pour un total de 2,90 Mds d’€ d’investissements.

• Chine / Fonds Européen de Stabilité financière (FESF)

Selon le Financial Times, lors de sa rencontre avec A. Merkel à Pékin début février, Wen Jiabao a annoncé que la Chine considérait la possibilité d’investir 3,2 Mds d’€ dans le FESF, soit par le truchement du FMI, soit par le truchement d’un fonds spécial sino-européen nouvellement créé et évoqué par Klaus Regling, le Directeur du FESF.

Au cours de ses entretiens la chancelière a également sollicité la solidarité de la Chine sur les questions de la Syrie et de l’Iran. Elle a notamment demandé à Pékin de ne pas augmenter ses importations de pétrole iranien pour compenser les sanctions de pays occidentaux.

On peut penser que les pays européens seraient en meilleure position pour exprimer ce type d’exigence si leurs finances étaient en ordre et s’ils se montraient plus solidaires.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Une reprise en main politique plus qu’une réforme économique

Le grand défi politique des taxes à la propriété

Evergrande, un « cygne noir » dans la routine des analyses convenues

Contrôler le marché des capitaux et consolider la reprise

Huarong le fleuron de la « défaisance » dans la toumente. Coup d’œil sur l’endettement chinois