Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

2e Trimestre 2012. Faits et commentaires

4.- CHINE – EUROPE

Moins d’Europe en Asie. Plus de Chine en Europe.

Alors que les engagements européens en Asie faiblissent, la Chine augmente son empreinte sur le vieux continent.

Après une reprise au premier trimestre les banques européennes réduisent dramatiquement leur exposition en Asie et en particulier leur part en appui du financement des exportations, tombée de 40 à 6%. Globalement ce recul laisse présager un repli des positions commerciales européennes en Chine.

Simultanément, Li Keqiang en visite à Bruxelles promettait plus d’investissements des sociétés chinoises dans des sociétés européennes. En visite en Danemark à la mi-juin, Hu Jintao signait plusieurs milliards de $ d’engagements et des protocoles d’accord sur les tarifs douaniers, l’environnement et l’agriculture. Il était aussi en recherche d’influence pour obtenir un siège d’observateur permanent au Conseil Arctique, avec, en arrière pensée, des vues sur les ressources d’hydrocarbures et les routes commerciales par le pôle, contrôlées par la Russie et le Canada.

En avril, Wen Jiabao accomplissait en 8 jours le tour de 4 pays européens, dont 3 étaient hors de la zone euro. Commencé par l’Islande le 20 avril, le tour s’est poursuivi à Hanovre le 23 pour l’ouverture de la foire annuelle avec Angela Merkel, le 24 en Suède et le 25 à Varsovie. L’intérêt de la Chine va de la géothermie et de la pétrochimie en Islande, aux énergies vertes et à l’automobile - avec le Suédois Volvo, racheté par le Chinois Geely avec qui la Banque de Développement Chinoise a signé une promesse de financement pour la recherche high-tech -, en passant par les machines outils et la haute technologie industrielle allemandes.

La stratégie de contournement par le Nord et l’Est de l’Europe, hors zone Euro, avançant derrière la manne financière chinoise, a permis l’organisation à Varsovie d’un forum économique regroupant 16 chefs d’Etats ou représentants des pays de l’Europe Centrale et de l’Est. Elle signale la faiblesse stratégique de l’UE et ses divisions.

Une situation dont la Chine entend bien profiter en ne laissant rien au hasard, dans la succession de ses démarches bilatérales tous azimuts, avec, en arrière pensée, la levée de l’embargo européen sur les ventes d’armes, la reconnaissance du statut d’économie de marché et un contrefeu aux stratégies de réciprocité concoctées par la Commission et déjà critiquées par le Suède, la Grande Bretagne et le Danemark.

China Telecom à la conquête de l’Europe.

La Chine s’attaque au téléphone mobile européen par le truchement de China Telecom. Associé à Orange et Deutsche Telekom, le groupe propose un réseau 3G destiné aux touristes chinois. L’arrivée en France est envisagée en 2013, avec Orange, par une stratégie de pénétration appuyée sur les 700 000 Chinois Huaqiao vivant en France. L’expansion de la téléphonie chinoise se continuera l’année suivante vers l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne.

Celle-ci s’accompagne d’une politique d’aide à l’implantation en Europe des PME chinoises essentiellement actives dans la grande distribution et la logistique grâce à la mise en place de structures d’accompagnement financier administratif et juridique comme le fond d’investissement et réseau d’entreprises asiatiques, Chine – Asean, Aigo Entrepreneur Alliance, qui a déjà ouvert des bureaux de représentation à Bruxelles et, depuis la visite du Président Hu Jintao en Juin, à Copenhague.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Evergrande, un « cygne noir » dans la routine des analyses convenues

Contrôler le marché des capitaux et consolider la reprise

Huarong le fleuron de la « défaisance » dans la toumente. Coup d’œil sur l’endettement chinois

Performances, vulnérabilités, impasses et risques de sécurité. Tensions sur le marché des microprocesseurs

Quelques dessous de cartes de la reprise économique