Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

Xi Jinping et la longue route vers l’indépendance de la justice

On répète que la Chine est pragmatique et sait s’ajuster aux réalités, que son système politique est prêt à tous les accommodements, à condition que le magistère du Parti ne soit pas menacé. Le tout donnant une impression protéiforme et ambigüe où, ici comme ailleurs, la parole, qui n’est pas toujours suivie d’effets, sert d’anesthésiant. La cible des discours étant à la fois interne et externe.

Mais l’importance donnée à la stratégie du verbe ne signifie cependant pas que la situation soit immuable, tant il est vrai que la nouvelle réactivité de la société pousse le Parti à prendre des risques en s’adaptant aux bouleversements en cours.

Pour répondre aux principales critiques adressées à la Chine sur le caractère encore rétrograde de son Etat de droit et réaffirmer les intentions réformistes du nouveau secrétaire général, le 12 décembre, le Quotidien du Peuple, qui prenait prétexte d’un discours de Xi Jinping à l’occasion du 30e anniversaire de la constitution de 1982, publiait en première page une revue critique des lacunes du droit.

Au passage, et à titre de contre exemple, il attaquait une nouvelle fois très durement les dérapages éthiques, les abus de pouvoir et l’arbitraire de l’ère Bo Xilai à Chongqing. Mais l’article, qui était une profession de foi, fixait un idéal à atteindre, dans un contexte où beaucoup d’efforts restent à faire pour réduire l’écart entre les intentions et la réalité.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le foisonnement affairiste d’Internet, la prévalence du Parti et l’exigence de loyauté

A Hong Kong, Pékin réforme la loi électorale, durcit la gouvernance et élimine la mouvance démocrate

Au Zhejiang, la pensée marxiste de Xi Jinping tente la mise aux normes du marché à l’aune des « caractéristiques socialistes »

A Hong-Kong, la mémoire de Tiananmen met à l’épreuve la patience du parti

De Deng Xiaoping à Hua Guofeng, l’itinéraire d’un despote